Du miel à l'hôpital... pour soigner les plaies !

Du miel à l'hôpital... pour soigner les plaies!

Au CHU de Limoges, l’apithérapie est utilisée pour soigner les plaies et brûlures. Une pratique alternative dont s’inspirer !

Si les vertus thérapeutiques du miel sont corroborées par de nombreuses études scientifiques, son entrée à l’hôpital est plus étonnante. Deux fois plus cicatrisant qu’un autre produit, cet alicament est également peu coûteux. Ses propriétés antiseptiques, antioxydantes, anti-inflammatoires et antibiotiques, sont connues depuis l’Antiquité. Ce liquide doré contient en effet un principe actif bactéricide, l’inhibine, produite sous l’action du glucose oxydase, sécrété par l’abeille lors de la fabrication du miel. Mais avec l’utilisation massive des médicaments, au cours du XXe siècle, il a davantage été relégué dans les armoires de cuisine que dans celles de nos pharmacies.

Alicament cicatrisant

Ces dernières années, plusieurs praticiens ont néanmoins réhabilité son statut d’alicament, notamment pour son action sur la cicatrisation des plaies. En France, en Angleterre et aux Etats-Unis, des milliers de patients sont soignés avec des compresses enduites de miel, appliquées sur des brûlures, des escarres et des plaies, même post-opératoires ou purulentes. Le CHU de Limoges, en France, fait également figure de précurseur dans ce domaine. Le Pr Descottes, chef du service de chirurgie viscérale et des transplantations de l’hôpital avait déjà observé il y a trente ans, qu’une microgoutte de miel avait la capacité de combattre les staphylocoques dorés. Il a donc décidé d’introduire l’apithérapie au sein de son service, malgré les réticences de ses confrères.

Un cas d’école au CHU de Limoges

« Le miel est un produit qui est éminemment riche de multiples éléments : le sucre, nécessaire au métabolisme cellulaire, des vitamines, stimulantes, un pH acide qui s’oppose à la prolifération microbienne. Tout ceci entraîne une cicatrisation deux fois plus rapide, même sur un terrain fragilisé », explique le Pr Bernard Descottes. Les résultats obtenus grâce à cet ancien remède de grand-mère sont si probants, que les infirmières l’utilisent quotidiennement. Le CHU de Limoges privilégie le miel de thym, aromate aussi reconnue pour ses propriétés antiseptiques. L’action de l’un renforcerait celle de l’autre. Le miel employé est généralement bio, pour éviter les pesticides.

Un bactéricide puissant

Les vertus cicatrisantes du miel tiennent à ses propriétés physiques, chimiques et enzymatiques. Ce produit naturel est saturé en saccharose et favorise une pression osmotique trop basse pour favoriser la croissance des germes. Cela entraîne une résorption de l’œdème périlésionnel, et un appel local de macrophages, qui favoriserait le nettoyage des plaies. Son pouvoir dit de détersion s’observe lorsque l’on change le pansement : au fil des jours, celui-ci est de plus en plus sale, alors que la plaie est de plus en plus propre.

Jolies cicatrices

Une augmentation secondaire des fibroblastes, producteurs de collagène, favorise enfin une cicatrice de bonne qualité. Son action nourrissante complète le résultat curatif. Les cicatrices des plaies traitées au miel, sont donc plus jolies, ce qui n’est pas négligeable ! Le miel n’a pas fini de dévoiler son potentiel thérapeutique.

Sandra Evrard



Commentaires - 5 messages
  • Belle initiative! a quand l'introduction de l'argile verte pour les soins post opératoire? ce serais évidement la fin des labos...
    Ce qui m'étonne le plus, ce que ce médecin ne soit pas chassé de l'ordre des médecins, quand on connais la soumission de cette institution au diktat des grand groupes pharma!

    lukyluke jeudi 16 juillet 2015 08:19
  • Dommage que l'on parle toujours de ce qui se fait ailleurs! J'ai travaillé à l'hôpital Brugmann à Bruxelles et il existait déjà il y a quelques années d'ici de telles initiatives. Certes, au stade d'étude, mais tout de même! Le miel est ainsi utilisé pour le traitement des escarres chez des personnes âgées ou alitées très longtemps... Effectivement, l'argile verte serait aussi bienvenue dans monde médical !

    Aurore83 jeudi 16 juillet 2015 09:26
  • Le miel est connu comme étant un alicament depuis 14 siècles! le Coran en parle !

    Jems jeudi 16 juillet 2015 12:59
  • Oui, Personnellement je crois à la vertu du miel, je ne jure que par le miel !
    J 'ai traité beaucoup de choses avec le miel, mais il faut du vrai miel et de qualité.
    Je suis à ma 3ème année que je ne prends plus rien contre mon rhume de foin et mes allergies.
    J'ai aussi traité la plaie ( un trou de 1 cm de large) causée par une verrue avec du miel en 3 jours.

    Mayika lundi 20 juillet 2015 01:55
  • Bonjour,

    Encore heureux que l'on ait du miel par les abeilles.
    Pour optimiser, il y en a chez tous; enfin, je pense.
    Voilà, j'en prends le matin, en association ou pas, à jun, de quelques jours à quelques semaines selon la qualité ou le moral, pourquoi pas, pour réhausser mon taux de plaquettes.
    Et pour un meilleur effet, je ne tâcherai plus d'entrer dans la polémique, et, je ne vous cache pas que pour le miel, il y a plusieurs autres volets à élucider (pesticide et autres, que sais-je?).
    Voilà, je ne veux pas continuer à prendre ce miel le matin avec des appréhensions telles que...

    Bien à vous.

    Béatrice1 lundi 19 octobre 2015 08:02

Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.