Eido, une nouvelle police adaptée aux malvoyants

Eido, une nouvelle police adaptée aux malvoyants

Des chercheurs du Laboratoire de psychologie cognitive de Marseille viennent de développer une nouvelle police de caractères adaptée aux personnes atteintes de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).

Les patients atteints de DMLA, plus d’1 million en France, 30.000 en Belgique, se plaignent majoritairement de ne pas reconnaître correctement les mots qui composent un texte. Afin d’améliorer leur capacité de lecture, des chercheurs du Laboratoire de psychologie cognitive (CNRS et Aix-Marseille Université) ont développé une nouvelle police de caractères baptisée Eido.

Eviter les confusions

Eido, du grec « percevoir visuellement », se distingue des autres polices couramment utilisées grâce à des caractères de formes optimisées pour ne pas être confondus entre eux. Cette police innovante maximise les différences entre les lettres physiquement similaires (par exemple, un b avec un d, un p avec un q, un h avec un l ou un e avec un c) en créant des formes contrastées ou des orientations variées tout en restant reconnaissables et familières.

30 % d’amélioration

Pour les personnes malvoyantes atteintes de DMLA, lire est une activité compliquée. Elles ne peuvent pas améliorer leur vision avec de simples lunettes ou lentilles ; ce qui leur enlève une grande partie de leur autonomie. Ces personnes, tout comme les autres malvoyants, ont le droit à un meilleur accès au web et à une amélioration de leur inclusion dans la société. L’initiative du lancement de la police Eido est née dans cette optique. Selon les tests déjà effectués, elle permettrait d’améliorer les performances de reconnaissance de lettres et de mots de plus de 30% en moyenne, ainsi que de diminuer le temps nécessaire à reconnaître un mot en utilisant sa vision périphérique.

Pour télécharger gratuitement la police Eido : http://lpc.univ-amu.fr/spip.php ?article159



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.