Attention
Cet événement s'est peut-être déjà déroulé.

« Retour à la liste

Rencontres soignantes en psychiatrie

Date(s) de l'événement
Le 16/06/22

Lieu de l'événement
75003Paris 03

Type
Journée d'étude

Thème
Santé mentale

Organisateur
Rencontres soignantes en psychiatrie
Rue Dupetit Thouars, 12
75003 Paris 03

8 èmes Rencontres Soignantes en Psychiatrie

à Paris 03

De l'agitation à l'apaisement : comment s'adresser au corps ?

Comment entrer en relation avec ce patient impénétrable, peut-être délirant, parfois agité ou hermétique, qui refuse tout contact ? Comment appréhender son monde interne ? Face à son absence de mots pour dire une souffrance qui peut conduire aux passages à l’acte, les soignants doivent observer, écouter, et souvent initier leurs soins à partir des attitudes et/ou des plaintes corporelles. Ces soins « attentifs » donnent accès à la psyché et illustrent la nécessité du recours au corps en psychiatrie. Mais se préoccuper du corps pour mieux s’occuper du psychisme reste une tâche délicate.
Les pathologies psychiatriques s’expriment massivement par le corps (schizophrénie, dépression, anorexie, état-limite, hystérie…). Au-delà de la pathologie, chacun vit son corps à partir d’un imaginaire qui lui est propre, d’expériences sensorielles, relationnelles, parfois traumatiques, qui laissent des traces. Comment le corps fait-il signe? Différents outils théoriques peuvent être mobilisés (corps que l’on a et que l’on est, schéma corporel, territoires du moi, Moi-peau…) et diverses approches thérapeutiques engagées. Il en va ainsi du nursing, souvent décrit comme le « sale boulot », ou des médiations corporelles, mais aussi de différentes techniques psychocorporelles telles que la relaxation ou l’hypnose.
Par ailleurs, la question du corps en psychiatrie ne se limite pas à celui du patient. Chez le soignant, quelles sensations provoque la rencontre avec le corps de l’autre (dégoût, colère, peur) et avec quelles conséquences (moqueries, évitement…) ? Quelle place pour le corps du soignant dans la dynamique de soin ? Comment le collectif peut-il « faire corps » ?
Qu’il s’agisse de contenir et d’apaiser dans l’urgence ou de proposer des soins psychocorporels réguliers, comment fixer un cadre thérapeutique permettant au patient de retrouver un ancrage perdu et bouleversé ? Existe-t-il des contre-indications au soin corporel ? Quelle place pour les thérapies en réalité virtuelle ?

Plus d'infos :

(publié le16/06/22)

Contact

Rencontres soignantes en psychiatrie

Rue Dupetit Thouars, 12
75003 Paris 03



Envoyer un email à : Rencontres soignantes en psychiatrie

N'oubliez surtout pas de faire référence au Guide Social : c'est un gage de sérieux.

captcha
Ce système empêche l'envoi de spam ; il vous suffit de recopier les six chiffres indiqués ci-dessus.



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus