Mémoires/TFE

Autisme de haut niveau: capacités numériques spéciales chez un sujet neuro-atypique


Le présent travail constitue une étude de cas des capacités numériques spéciales d’un sujet diagnostiqué comme autiste de haut niveau. Précisément, la connaissance des cubes des 100 premiers entiers naturels possédée par ED sera investiguée.

Dans ce cadre, la notion d’autisme sera abordée et la signification de l’adjectif « de haut niveau » sera spécifiée. Nous définirons par après les capacités spéciales et verrons leur contexte d’apparition, notamment dans le cas de personnes déficientes intellectuelles. Les théories de l’intelligence pourront ainsi être discutées. Ensuite, la question des capacités spéciales dans le domaine du calcul sera précisée, avant d’aborder les questions de l’entraînement et de l’expertise : nous présenterons le cas du prodige Rüdiger Gamm. Enfin, les représentations actuelles des quantités numériques seront détaillées, ainsi que différents effets classiques dans le domaine de la cognition numérique.

Les performances normales de ED dans des tâches numériques classiques comme la comparaison aux standards 5 et 55, ainsi que la présence d’un effet SNARC, seront des arguments en faveur d’un traitement des nombres identique à celui de sujets naïfs et en accord avec une représentation analogique des quantités, représentées sur une ligne numérique mentale organisée de gauche à droite. Les résultats de ED dans des tâches de décision montreront la spécificité des connaissances relatives à un domaine d’expertise, lesquelles semblent dans le cas de ED organisées de manière déclarative au vu des performances dans une tâche de complètement de cubes composés de six chiffres masqués tour à tour. L’étude de la cognition arithmétique de ED révèle des performances comparables à celles de sujets contrôles, hormis dans le domaine d’expertise de ED : il possède par exemple de meilleures connaissances numériques. Enfin, nous verrons que dans des tâches d’estimation de quantités non-symboliques, ED obtient les mêmes résultats que les sujets naïfs et que lorsque la disposition spatiale de nuages de points est manipulée afin de biaiser l’estimation, celle-ci est affectée de la même façon tant chez les sujets contrôles que chez ED.

Les résultats obtenus sont ainsi à mettre en lien avec les théories actuelles sur l’expertise, montrant que, en dehors de la sphère de maîtrise, les performances d’un expert sont identiques à celles de sujets naïfs et ce, que l’expert soit porteur d’un syndrome autistique ou non.


Auteur

Juan-Francisco Asueta-Lorente

Email :
Etudes : Licence en sciences psychologiques
Etablissement : Université catholique de Louvain
2007, 112p.

Thème : Santé mentale
(enregistrement le 17/12/07)

« Retour

Publier une annonce

Pour présenter votre mémoire sur guidesocial.be, suivez le lien suivant :

publier une annonce

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus