La rémission en cas de schizophrénie

22/05/08
La rémission en cas de schizophrénie

L’introduction du concept de rémission en schizophrénie nécessite une adaptation d’attitude de la part des médecins, des patients et de la famille.

Le concept de rémission n’est pas encore très connu du public. La schizophrénie est encore souvent vue comme une malédiction incurable. Mais lorsqu’une rémission est possible, même si elle reste rare, elle peut devenir un but à atteindre pour les patients et leur famille.

La schizophrénie apparait généralement entre 16 et 30 ans. Elle affecte environ une personne sur 100. La maladie perturbe les fonctions mentales, et ne permet plus par exemple de faire la différence entre l’imaginaire et le réel, d’avoir des réactions affectives appropriées, de comprendre ce qui arrive, ou de poursuivre des rapports interpersonnels. La schizophrénie se traite avec des médicaments antipsychotiques.

Après dix ans, un quart des personnes atteintes de schizophrénie connaissent une rémission complète. Tandis que la moitié peuvent fonctionner à peu près normalement (stabilisation) avec ou non le soutien de leur famille ou de groupes d’entraide. Tandis que 15% ne répondent pas au traitement et 10% meurent prématurément, le plus souvent par suicide.

La toute grande majorité (80% selon certaines études) des patients en rémission mais qui arrêtent de prendre leurs médicaments rechutent. Cependant, lorsqu’un patient va bien et qu’il est déjà en rémission, la question de savoir s’il faut continuer à prendre des antipsychotiques se posera immanquablement.

Avec un tel taux de rechute, le médecin préconisera souvent la poursuite du traîtement. Mais au bout du compte, c’est toujours le patient qui prend la décision finale.

(Photo : Ganelleus)

Savoir plus :

Similes, dans sa revue trimestrielle (n°52), reprend un article du Journal du médecin sur la rémission en cas de schizophrénie :
Wouter Colson, "La rémission en cas de schizophrénie, une nouvelle perspective, une nouvelle responsabilité" (compte-rendu d’une table ronde)




Commentaires - 5 messages
  • que faire pour une personne qui vient d'accouhé qui ne veux plus allaite son bébé à peine 3semaines? qui est schizophrénie

    Invité jeudi 22 mai 2008 11:22
  • "La schizophrénie se traite avec des médicaments antipsychotiques." et c'est tout ? Ca fait un peu limite ça... N'oublions pas les suicides à cause des médicaments...

    Tum0r jeudi 22 mai 2008 16:51
  • L'allaitement est déconseillé lors de la prise d'anti-psychotiques, la maman a en cela tout à fait raison de le refuser. La question la plus importante est cependant d'apporter un soutien à cette mère et son enfant si la situation lui est difficile, pourquoi pas une unité mère-enfant?

    Elliot samedi 21 juin 2008 21:56
  • Déjà, il faudrait faire connaitre cette pathologie au plus grand nombre. Trop de malades ignorés, trop de gens catalogués...

    Stéphanie mercredi 25 juin 2008 11:07
  • d'accord avec Stéphanie,comprendre cette maladie qui fait tellement souffrir celui qui en est atteint et plonge ses proches dans le plus grand dénuement.

    claude lundi 14 juillet 2008 03:02

Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus