Formation : améliorer la prise en charge du patient double diagnostic

Formation: améliorer la prise en charge du patient double diagnostic

L’UNamur, l’UMons et l’ULB proposent un certificat interuniversitaire « double diagnostic ». La formation offre aux professionnels du secteur du handicap et de la santé mentale une série d’outils pour améliorer leur intervention auprès des personnes cumulant une déficience intellectuelle et des troubles psychiatriques.

Certains patients portent un « double diagnostic », conjuguant une déficience intellectuelle avec une maladie mentale. Leurs difficultés multiples complexifient l’accompagnement en institution et globalement la prise en charge menée par le réseau psycho-médico-social. Ce public très fragilisé et complexe à appréhender est un vrai casse-tête pour les professionnels. Face à ce constat, trois universités belges, l’UNamur, l’UMons et l’ULB, ont lancé un certificat interuniversitaire « double diagnostic », à destination des travailleurs qui gravitent autour du secteur du handicap et de la santé mentale. Le but de la formation ? Offrir aux psychologues, orthopédagogues, médecins, éducateurs spécialisés, assistants sociaux ou encore paramédicaux une série d’outils afin de proposer un encadrement de qualité et des soins adéquats à ces citoyens qui multiplient les difficultés.

- [A lire] : Le certificat interdisciplinaire en droits de l’enfant, un vrai plus

Outils de prévention, de diagnostic et de traitement

Dispensé en horaires décalés, le programme offre tout d’abord un état des lieux des connaissances actuelles concernant le double diagnostic, tant scientifiques que professionnelles. Il vise également à permettre aux participants d’avoir une connaissance accrue des spécificités des troubles psychiatriques chez les personnes ayant une déficience intellectuelle. Autre objectif de la formation : fournir une série de démarches et d’outils de prévention, de diagnostic et de traitement. Après avoir suivi ce cursus, les professionnels pourront également planifier une prise en charge du public cible mais aussi de leur famille, en collaboration avec les réseaux de services existants. Finalement, les cours proposés permettront aux professionnels de mener un examen réflexif sur les pratiques en considérant ses dimensions éthiques.

« La formation alternera des apports théoriques, des présentations d’expériences de terrain par des intervenants spécialisés, des échanges autour de cas cliniques et des travaux en sous-groupes », annoncent les organisatrices. Concrètement, le certificat interuniversitaire s’articule autour de trois modules. Le premier a trait à la compréhension des caractéristiques liées au double diagnostic et des facteurs étiologiques possibles. Un cours se concentre, par exemple, sur les troubles psychiatriques chez les personnes ayant une déficience intellectuelle et/ou autisme. Le deuxième module se concentre sur la maîtrise des démarches et l’utilisation des outils de prévention, de diagnostic et de traitement du double diagnostic. Savoir se repérer dans les aspects juridiques, éthiques et les structures de prise en charge du double diagnostic est la thématique du troisième et dernier.

- [A lire] : Master : accompagner au mieux les travailleurs de la santé et du social

Notons finalement que le certificat interuniversitaire n’est accessible que suivant certaines conditions. En effet, le candidat doit être titulaire d’un master en psychologie, sciences de l’éducation, disciplines paramédicales ou détenteur d’un diplôme en médecine ET avoir une expérience professionnelle auprès des personnes ayant des déficiences intellectuelles. Pour les personnes qui ne répondent pas à ces conditions, l’admission à la formation peut être envisagée à partir d’une valorisation des acquis de l’expérience.

Vous trouverez davantage d’informations sur le certificat interuniversitaire « double diagnostic » en cliquant sur ce lien.

E.V.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus