Boom des places d'accueil avec le Plan Cigogne III

Boom des places d'accueil avec le Plan Cigogne III

Les parents et les professionnels du secteur hurlent depuis de nombreuses années face à la pénurie de places d’accueil dans le milieu de la petite enfance. La troisième phase du plan Cigogne entend leur apporter des réponses et des réalisations.

- Petite enfance : le Plan Cigogne III est-il suffisant ?

- Plan Cigogne III : anticiper le boom démographique

Plan Cigogne, clap 3e ! Débutés en 2003 et 2005 les deux précédents plans d’action concernant le secteur d’accueil des enfants de 0 à 3 ans voient aujourd’hui leur succession assurée. Le Plan Cigogne III est en action depuis le mois de novembre dernier.

Fera-t-il mieux que les Plans Cigogne I et II ?

Le but est toujours le même : développer l’offre d’accueil des enfants de 0 à 3 ans de manière à atteindre le taux de couverture de 33 % fixé par l’Union européenne. En 2003, le ministre de l’Enfance, Jean-Marc Nollet (Ecolo) instaure le premier plan Cigogne… un nom bien choisi pour un projet qui avait l’ambition de créer 10.000 places à l’horizon 2010. Résultat : seulement 1.164 places ont vu le jour entre 2003 et 2004.

Changement de législature, changement de ministre. Catherine Fonck (cdH) est désormais à la barre du plan Cigogne II débuté en 2005. Ici, l’ambition des chiffres est plus modeste. Le but étant de créer 8.000 nouvelles places de qualité en l’espace de 5 ans. Cette fois, le gouvernement et l’ONE décident de donner la priorité à la création d’un grand nombre de places subventionnées (80%). Pourquoi ? Afin de rendre cet accueil accessible au plus grand nombre (la participation financière étant calculée en fonction des revenus parentaux). Au terme de la législature, les chiffres ont enflé : au total, 10.025 places ont été créées à la fin de l’année 2010. Une belle avancée… insuffisante pourtant.

Les objectifs du plan Cigogne III

A nouveau aux commandes du dossier, le ministre de l’enfance, Jean-Marc Nollet poursuit l’effort. Son désir entériné dans ce troisième plan : créer 16.000 places d’accueil pour la petite enfance d’ici 2022 dans les milieux d’accueil collectifs et de type familial, subventionnés ou non. En novembre 2013, le projet a été intégré au nouveau contrat de gestion de l’ONE (2013-2018).

L’idée : atteindre en 2022 des taux de couverture équilibrés entre les différentes subrégions (provinces wallonnes et région bruxelloise). Le tout en tenant compte de leurs situations actuelles et des prévisions démographiques. Le souhait consiste également en la simplification des démarches administratives pour les porteurs de projets. Le déroulement :

* Phase 1 : 2.049 places en 2014

* Phase 2 : 6.400 places de 2015 à 2018

* Phase 3 : 6.400 places de 2019 à 2022

La collaboration : la Fédération Wallonie-Bruxelles travaille sur ce projet en collaboration avec les Régions, la COCOF,… notamment concernant l’octroi d’aide à l’engagement d’APE/ACS et de subsides à l’infrastructure.

En détail : www.one.be/index.php ?id=2810

Fanny Leroy

N’hésitez pas à participer, commenter et réagir sur notre site ou Forum.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus