Tiers payant

Le tiers payant est la possibilité de ne pas devoir avancer la totalité du montant de certaines prestations. Les patients ne paient que le ticket modérateur (la quote-part personnelle). Le prestataire de soins (médecin, dentiste...) se fait ensuite rembourser auprès de l’organisme assureur (mutuelle).

Effectué d’office pour les hospitalisations et dans les pharmacies, il est interdit pour les consultations de médecins et de dentiste, les plombages, les traitements préventifs et les radiographies dentaires, sauf pour certaines personnes. Les catégories de personnes suivantes peuvent bénéficier du 1/3 payant :

  • les bénéficiaires de la garantie de revenu aux personnes âgées
  • les bénéficiaires du revenu d’intégration (ex-minimex)
  • les VIPO (régime préférentiel)
  • les bénéficiaires d’une allocation pour handicapé
  • les chômeurs complets depuis plus de 6 mois consécutifs (isolé ou chef de ménage)
Le tiers payant est l’exception à la règle. Les médecins et les dentistes sont libres d’appliquer le système ou pas.

Le patient doit d’abord demander le bénéfice du tiers payant à sa mutuelle qui lui adressera une nouvelle carte d’affiliation portant la mention "tiers-payant".



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus