Formateur ou gourou ?

Formateur ou gourou ?

Être détenteur d’un diplôme de psychologue, ne nous rend pas thérapeute. Cette casquette, tant coinvoitée, passe par une formation supplémentaire et la recherche de sa propre identité de thérapeute. Sur ce chemin, les embûches sont nombreuses. Parmi celles-ci, le risque de trop s’affilier à un formateur et d’être tenté(e) de plagier ce maître à penser.

Après plus de 15 ans de pratique et de nombreuses formations, je constate combien il est parfois tentant de mener un entretien à « la manière de ». Observer nos mentors travailler, trouver leurs interventions thérapeutiques formidables, vouloir faire comme eux, peu de thérapeutes peuvent se targuer de ne pas avoir été titillés par cette idée. Pourtant, ce choix constitue une voie de garage car il ne permet pas au thérapeute de trouver son style, il n’est au mieux qu’une pâle copie de son mentor.

S’inspirer sans copier

Sérieux challenge que celui-là. La tentation est souvent grande de vouloir faire comme tel éminent thérapeute, entendu ou vu au travail, lors d’une formation. Il est si formidable, son intervention nous a paru géniale . C’est décidé avec la prochaine famille rencontrée on va faire comme lui. Et là, c’est l’échec intégral assuré. Nous ne sommes pas lui et sa justesse thérapeutique provient de son expérience, de son ressenti et non d’une volonté de faire comme ceci ou comme cela. Il nous faut donc éprouver les choses, les sentir de l’intérieur pour pouvoir les restituer de manière adéquate à nos patients.

Se confronter à ses faiblesses et découvrir ses forces

Trouver son style thérapeutique passe très certainement par cette introspection, ce moment où l’on s’autorise à accepter ses faiblesses et à reconnaître ses forces. Pouvoir s’appuyer sur ce trésor constitue un des pilliers du travail de thérapeute. Découvrir qu’il nous est impossible de travailler avec tel ou tel public nous permet également de poser certaines limites. Il ne faut pas à tout prix vouloir être bon dans tout. Certains thérapeutes seront d’excellents cliniciens avec des familles à transactions psychotiques, alors que d’autres excelleront dans le travail avec des familles à transactions plus névrotiques. Savoir où nous nous sentons le plus confortables nous permet également d’offrir à nos patients une qualité dans notre travail.

Un bon formateur, c’est quoi ?

Vaste question ! De mon expérience, c’est celui qui transmet sans imposer, celui qui stimule la créativité de chacun. Selon moi, il y a autant de styles thérapeutiques qu’il y a de thérapeutes. Chaque thérapeute est marqué par son expérience personnelle , son vécu, ses rencontres avec tels ou tels patients et c’est l’ensemble de ces éléménts qui fera la richesse d’un thérapeute. Le formateur est là pour venir réveiller ce qui dort en chacun de nous et certainement pas pour imposer sa vision du monde.

Découvrir sa propre créativité

C’est bien souvent au travers de la rencontre réelle avec nos patients, de nos rêveries, de nos associations sur nos patients, que notre créativité se réveille. Certaines familles nous amènent très naturellement vers cette créativité qui sommeille en nous et rendra la rencontre singulière.

V.B, psychologue clinicienne

- La co-intervention dans le travail thérapeutique
- Miroir sans tain et filmer les entretiens, des outils pour qui ?
- Recherche ou clinique… il faut trop souvent choisir !
- Hôpital pédopsychiatrique : durée de séjour maximum 3 ans !
- Quand le psy et le judiciaire se rencontrent, quels enjeux autour d’une expertise ?
- Quand une équipe psychosociale se lance dans l’organisation d’un colloque… Défi ou folie !
- Le travail thérapeutique avec un interprète, un véritable défi
- Trisomie 21, vers quel enseignement s’orienter ?
- Psychologue et éducateur... Deux visions d’une même réalité ?
- Institution d’Aide à la jeunesse... 18 ans et après ?
- Le remboursement des soins de logopédie, réservé à l’élite intellectuelle ?
- Un an après… Du sentiment d’inutilité à la réflexion
- Ouverture d’une antenne de l’équipe SOS enfants-ULB
- MGF : lancement de la plate-forme européenne UEFGM



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus