Mémoires/TFE

Les raisons d'un succès: Phénomène Harry Potter et perception de la dimension de la résilience par l'enfant


Extrait de la conclusion:

Le récit de Harry Potter a provoqué, dès le premier tome de l'histoire, un engouement tel que l'on parle aujourd'hui d'une véritable "Pottermania".

L'idée de consacrer un mémoire aux aventures de Harry Potter nous est venue il y a longtemps. Si nous évoquions, dans la partie théorique, la notion de "rencontre" qui se trouve au coeur de l'histoire elle-même, nous avons, nous aussi vécu une "rencontre". Rencontre avec des enfants, avant tout, au travers d'animations sur le thème de Harry Potter, au sein de mouvements de jeunesse. Rencontre, ensuite, avec le plaisir de la lecture, depuis notre propre enfance. Enfin, l'intérêt d'une vision positive du devenir de l'enfant, via la notion de résilience, est venu préciser le sujet de ce mémoire.

Nous citions Dolto, Humbeeck, Cyrulnik ou lecomte, tous ces auteurs offrent une vision positive du devenir de l'enfant: Harry Potter est un personnage résilient et cette résilience est perçue et appréciée par les petits lecteurs, comme sans doute par les plus grands.

Nous avons essayé de construire ce travail comme un tout cohérent: tout un contexte social, culturel, politique, historique a permis le développement du phénomène Harry Potter. Les influences et autres lieux d'inspiration ont permis à JK Rowling de construire une histoire selon un procédé stylistique particulier, donnant un nouveau souffle à la structure d'un conte plus "classique" mais aussi à l'ensemble de la littérature pour enfants et les valeurs qu'elle peut (et doit, d'un point de vue éducatif) véhiculer. Tout succès a ses détracteurs, il n'empêche: Harry Potter convainc les enfants (mais pas seulement eux) de revenir au livre, source de plaisir et de développement intérieur.

La partie plus pratique de ce mémoire a consisté en une recherche de type exploratoire. Elle a visé à donner la parole à un échantillon d'enfants, en groupe restreint, afin de constater si ceux-ci perçoivent à leur manière la dimension de résilience et d'autres aspects pouvant y être associés. Les évocations des enfants, outre la résilience, nous ont permis de dégager cinq aspects:le suspense, la surprise, la peur, l'évocation de la maltraitance, le rapport à la loi, l'adolescence et le récit en tant que rêve éveillé.

Notre travail reste bien-sûr incomplet, limité, provisoire. Toutefois, nous avons non seulement pu mettre en évidence que les enfants de l'échantillon ont une perception assez claire (et parfois très mature même) de la dimension de résilience chez le personnage de Harry. Enfin,ce travail nous a permis de nous questionner sur d'autres pistes de recherches ultérieures.

Pour rester cohérente, nous laisserons la dernière parole à un petit enfant, lui aussi acteur d'une histoire: le petit Dibs:
"Vous ne trouvez pas ça drôle, vous, que de petites taches noires jetées sur du papier puissent faire autant plaisir? Des morceaux de parpier et des petites, des minuscules petites taches noires dessus et vous avez une histoire"


Auteur

Audrey Collard Bovy

Email :
Etudes : Assistante en Psychologie
Etablissement : Institut Libre Marie Haps
2005, 138p.

Thème : Enfance, jeunesse
(enregistrement le 05/01/06)

« Retour

Publier une annonce

Pour présenter votre mémoire sur guidesocial.be, suivez le lien suivant :

publier une annonce

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus