Annulation de l’arrêté sur la fibromyalgie : victoire des kinés !

Annulation de l'arrêté sur la fibromyalgie: victoire des kinés !

Le Conseil d’Etat vient d’annuler l’arrêté royal du 17 octobre 2016 émanant de Maggie De Block, ministre fédérale de la Santé. Le texte visait à limiter le remboursement des séances de kiné pour les personnes atteintes de fibromyalgie. Les professionnels du secteur ont donc obtenu gain de cause.


- [A lire] : La fibromyalgie divise l’Union des Kinésithérapeutes et l’INAMI

Durant la fin de l’année 2016, Maggie De Block avait promulgué un arrêté royal visant à réduire, pour les patients atteints de fibromyalgie, le nombre de séances de kiné remboursées, passant de 60 par an à 18 sur toute une vie. Une mesure qui avait provoqué la colère et l’incompréhension des bénéficiaires mais aussi des travailleurs du secteur. « Progressivement, les patients ont pris plus de médicaments, d’anti-douleurs […], il y a eu une grande détresse physique et psychologique chez beaucoup de patients », avait martelé au micro de RTBF le docteur Etienne Masquelier.

Une décision rétroactive

Cette décision de la ministre de la Santé était dictée par la non-reconnaissance de la fibromyalgie comme pathologie chronique. En effet, la pathologie sortait de la catégorie F qui liste et octroie un remboursement des séances aux meilleurs tarifs pour les pathologies impliquant beaucoup de séances de kinésithérapie. Les professionnels du secteur, par le biais de l’Union des Kinésithérapeutes de Belgique ainsi que Focus Fibromyalgie Belgique, avaient dès janvier 2017 signifié leur vive opposition.

- [A lire] : Fibromyalgie : un recours vient d’être introduit au Conseil d’Etat

L’annulation de l’arrêté royal par le Conseil d’Etat permet donc aux bénéficiaires de bénéficier d’un remboursement accru sur 60 séances pas an. Cette décision est rétroactive sur les deux années écoulées.

Les professionnels du secteur ont obtenu gain de cause par le biais de l’arrêt n°245.099 du 4 juillet 2019 qui invalide l’arrêté royal porté par Maggie De Block. Cependant, malgré cette victoire et la reconnaissance de la pathologie par l’OMS, elle reste encore controversée du fait de la difficulté à la localiser lors des examens et du manque de formation adéquate.

- [A lire] : Fibromyalgie : l’UKB contre la réduction des séances de kiné remboursées



Commentaires - 1 message
  • Génial millio s de merci

    Sonja mercredi 24 juillet 2019 19:30

Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus