Une aide technique pour favoriser l'autonomie des personnes handicapées

Une aide technique pour favoriser l'autonomie des personnes handicapées

Depuis le 14 avril 2014, la Wallonie accorde via l’Awiph, son agence pour l’intégration des personnes handicapées, une prise en charge de l’aide individuelle. Toute personne en perte d’autonomie à cause de son handicap peut solliciter une intervention financière.

Tous les frais liés à l’aide individuelle à l’intégration - à savoir tout équipement adapté ou spécialement conçu pour améliorer le fonctionnement d’une personne handicapée - sont partiellement remboursés. Cette intervention financière concerne également les prestations de services et les aménagements destinés à compenser ou à prévenir l’aggravation du handicap.

Cette nouvelle prise en charge est en fait l’adaptation d’un arrêté existant qui a été redéfini par le gouvernement wallon par soucis de simplification administrative et de gestion budgétaire. Il s’agit d’un instrument important pour favoriser le maintien à domicile de personnes handicapées. C’est aussi une belle façon d’encourager leur participation à des activités diverses et à la vie en société.

Chaque handicap a ses propres besoins

Suivant les nécessités des uns et des autres, l’aide s’exprimera différemment. Mais elle vise un but commun : l’autonomie fonctionnelle de la personne handicapée dans les actes de la vie quotidienne. Aussi, elle concerne souvent l’aménagement du domicile des bénéficiaires. On pourra par exemple intégrer à l’intérieur de l’habitation une barre de soutien dans la salle de bain afin de rendre la personne la plus indépendante possible ou encore un monte-charges électrique. Mais l’aide peut tout aussi bien être un interphone adapté pour les personnes sourdes ou encore un produit d’assistance à la lecture pour les personnes malvoyantes. Cette aide est donc plurielle et s’adapte aux nécessités de tout un chacun.

En parallèle, l’Awiph a également développé un service gratuit de conseils et d’informations pour l’aménagement de votre domicile ou pour toute demande d’aide technique.

Une étude comparative pour déterminer le montant des frais

Le montant des frais liés doit être établi par l’Awiph sur base d’une étude comparative tenant compte des caractéristiques des aides individuelles. L’Awiph privilégiera bien sûr toujours la solution la moins onéreuse, lorsqu’un choix est possible entre plusieurs solutions équivalentes en terme de fonctionnalité.

Dans le cas où le handicap est consécutif à un accident, les frais exposés ne sont pas pris en charge par l’Awiph, si la personne a obtenu ou est susceptible d’obtenir une indemnisation pour la couverture du même dommage et en raison du même handicap.

L’Awiph doit par contre intervenir pour les réparations des produits d’assistance électriques et électroniques si elle a octroyé un montant d’intervention lors de son achat et que le délai de garantie est expiré.

À noter encore que l’Awiph n’intervient pas pour le renouvellement ou le remplacement des produits d’assistance en cas de vol ou d’incendie.

Une demande en constante croissance

La population concernée par de telles demandes d’aide a été multipliée par deux ces dernières années, se chiffrant à quelque 10 000 bénéficiaires par an en Wallonie. Un chiffre qui ne cesse d’évoluer et qui, on peut facilement le supposer, est lié au vieillissement de la population. Car si l’espérance de vie des hommes et des femmes en général s’est sensiblement améliorée, il en est de même pour les personnes handicapées.

La transformation profonde de la pyramide des âges entraîne des modifications considérables dans l’organisation de la société, et donc aussi dans la prise en charge des personnes handicapées.

Si vous désirez en savoir plus, vous pouvez appeler le numéro gratuit : 0800 16 061 ou encore vous rendre sur le site web de l’Awiph : :www.awiph.be

Delphine Hotua



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus