La France bloque les sites pédophiles

La France bloque les sites pédophiles

L’Etat français a passé un accord avec les FAI pour bloquer les sites pédophiles installés à l’étranger, a indiqué ce 10 juin la ministre de l’Intérieur Michèle Alliot-Marie.

A l’occasion des Assises du numérique à Paris, la ministre a annoncé le passage d’un accord avec les fournisseurs d’accès, pour que ces derniers "bloquent l’accès des internautes français aux sites pédopornographiques installés à l’étranger", comme cela se fait en Norvège. Cependant, des fournisseurs contactés le journal Le Point indiquaient que si des discussions étaient engagées, aucun accord n’avait encore été passé.

Le blocage devrait s’appliquer après l’adoption d’une mesure législative, insérée dans une future loi sur la sécurité intérieure.

C’est l’Etat qui informerait les FAI du contenu pédopornographique des sites visés, via la plate-forme de signalement de l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux TIC. Les FAI seraient indemnisés pour les frais supplémentaires engendrés par le blocage.

Se défendant de créer un "big brother", la ministre entend "protéger les enfants et leurs familles contre les pédophiles".

En 2007, la plate-forme française avait reçu 14.465 signalements, dont 308 ont été orientés vers des services d’enquête français, et 1.552 vers des services étrangers, via Europol.

(sources : RTL, Le Point)



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus