POOL H : favoriser l'accès à l'emploi des personnes handicapées

POOL H : favoriser l'accès à l'emploi des personnes handicapées

À l’heure actuelle, seule une personne en situation de handicap sur trois est sous contrat de travail à Bruxelles. C’est pour lutter contre cette situation qu’est né POOL H, un projet pilote qui vise à stimuler l’emploi des personnes handicapées.

Notre dossier : Le décret inclusion : entre utopie et réalité sur le terrain

Pool H constitue une interface au service des entreprises privées ou publiques, gérée au sein de la cellule Diversité d’Actiris. Du recrutement, à l’engagement, en passant par l’aménagement de l’environnement de travail, l’ambition de POOL H est d’encourager la diversité au sein des entreprises et de lutter contre toute forme de discrimination à l’embauche et au travail.

L’initiative part du constat que les employeurs sont souvent mal informés quant aux spécificités du recrutement des travailleurs en situation de handicap. Via un conseil de première ligne, le service oriente alors ces entreprises vers des organisations spécialisées dans l’emploi de personnes handicapées.

« Nous avons eu raison d’oser ! »

Carol Delers est employeur. Il nous fait part de son expérience : « Nous avons décidé de proposer un contrat d’adaptation professionnelle à Julien, 19 ans, qui sortait d’une formation bureautique dans une école spécialisée pour autistes. Il nous a épatés par ses capacités et son autonomie. Nous l’avons rapidement mis sur des tâches essentielles à l’entreprise. Ce qui nous prouve que nous avons eu raison d’oser ! Par ailleurs, la démarche ne comportait pas de risques financiers. »

Au contraire, lors de l’engagement d’une personne handicapée, certaines mesures font l’objet d’interventions financières ou de soutiens techniques des services publics compétents, tels que Phare (phare.irisnet.be/) pour les Bruxellois, l’Awiph (www.awiph.be/) en région wallonne et le VDAB (www.vdab.be/francais/ ) pour la région flamande.

Des incitants financiers pour un emploi durable

De plus, outre une prime à l’engagement, l’entreprise peut également bénéficier d’une prime d’insertion pour compenser l’éventuelle perte de productivité due au handicap. Elle est évaluée en situation de travail et peut être équilibrée par une intervention financière sur le salaire et les charges sociales. Les primes sont renouvelées tant que la perte de productivité persiste, le principe étant de favoriser l’accès ou le maintien à l’emploi de façon durable.

Ce projet de mise à l’emploi des personnes atteintes d’un handicap s’inscrit dans le contexte plus large de la politique d’inclusion lancée à Bruxelles par la ministre Huytebroeck (http://evelyne.huytebroeck.be/welcome.php) et, qui vise à lutter contre l’exclusion des personnes handicapées.

L’absence d’aménagement raisonnable est une discrimination

Toute entreprise détient par ailleurs une responsabilité légale en ce qui concerne les aménagements raisonnables à mettre en place à l’égard des personnes handicapées, comme le précise la loi du 10 mai 2007, art.4-12°. « Des aménagements raisonnables sont des mesures appropriées prises dans une situation concrète pour permettre à une personne handicapée d’accéder, de participer et de progresser dans sa trajectoire professionnelle. La notion ’’raisonnable’’ renvoie à la notion de ’’disproportionnée’’ qu’imposerait l’adaptation de l’environnement de travail. Cette charge n’est pas disproportionnée (notamment) lorsqu’elle est compensée de façon suffisante par des mesures existantes. Le refus d’aménagement raisonnable - que ce soit en matière de recrutement, de sélection ou de tout autre accès aux services propres aux ressources humaines ou à un traitement égal dans les relations de travail – est assimilé par le cadre légal à une discrimination faite a l’encontre des personnes en situation de handicap. »

Il est donc du devoir de chaque employeur d’aménager l’environnement afin d’éliminer les obstacles qui empêcheraient une personne handicapée d’accéder au travail et d’y participer.

Delphine Hotua

N’hésitez pas à laisser vos commentaires ci-dessous ou sur nos réseaux sociaux.



Commentaires - 1 message
  • Bonjour,
    C'est une bien belle initiative de la part des dirigeants. j'ai moi-même bien souvent été victime de discriminations dans ma recherche d'emploi car j'ai une défficience visuelle mais j'ai des compétences dans mon domaine comment convaincre l'employeur On le voit tout de suite sur le visage des récruteurs lorsqu'on aborde le handicap, ils sont tout de suite refroidi et en ce moment précis je sais que ça sera un NON. Encore un plan, espérons que ça marche....

    kyb mardi 17 juin 2014 00:04

Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus