Secrets et relation parents-enfant

Secrets et relation parents-enfant

A l’adolescence, la relation parent-enfant change. Les jeunes acquièrent une certaine autonomie, et ont tendance à ne plus parler de leurs loisirs ou de l’école à leurs parents.

La chercheuse Loes Keijsers, de l’université d’Utrecht (Pays-Bas) a voulu savoir s’il existait des différences, entre les garçons et les filles, sur les secrets envers leurs parents. Elle a suivi, au sein 309 familles néerlandaises, 149 garçons et 160 filles adolescents de 13 à 16 ans.

En moyenne, il semble ne pas y avoir beaucoup de différences entre les garçons et les filles sur les secrets envers leurs parents. Cependant, les secrets envers leurs parents augmentent plus vite avec l’âge chez les garçons que chez les filles.

Chez les filles, il existe une corrélation entre la qualité de la relation parents-enfants et les secrets envers ces parents, corrélation qui n’est pas retrouvée chez les garçons. La direction du lien de causalité semble davantage provenir de la qualité de la relation vers les secrets : c’est parce que les relations sont mauvaises que les filles gardent des secrets.

Pourtant, la chercheuse fait l’hypothèse que, si les secrets n’augmentent pas aussi vite chez les filles que chez les garçons, c’est dû au risque plus grand chez les filles de déteriorer leur relation avec leurs parents en gardant des secrets.

Le lien avec ses parents joue un rôle central dans le développement des adolescentes. D’autres expériences montrent aussi que les filles adolescentes ont des relations plus intimes et plus réciproques avec ses parents que les garçons.

Les garçons, moins concernés par la relation avec leurs parents, seraient plus libres de développer leur autonomie et leur indépendance.

(photo : ordermothersdayflowershaymarketv)



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus