Vaccination : "Priorité aux personnes en situation de handicap résidant dans des services collectifs"

Vaccination:

"Les personnes en situation de handicap qui fréquentent des collectivités doivent être prioritaires pour accéder à la vaccination, au même titre que les résidents des MR-MRS", plaident d’une seule voix l’asbl Inclusion et la Fondation Portray.

Aux Ministres de la santé,
Aux Ministres en charge des personnes en situation de handicap,

À l’heure où se dessinent les contours de la procédure de vaccination contre la covid ;
A l’heure où les personnes en situation de handicap sont confinées en institution ou chez leurs parents depuis de nombreuses semaines ;
A l’heure où les personnes en situation de handicap n’ont plus accès à de nombreux services de proximité, de jour et de soins ;
A l’heure où les maisons de repos seront prioritaires pour les vaccins ;

Nous estimons qu’il est temps, enfin, de prendre en compte les personnes en situation de handicap et que les responsables politiques prennent la juste mesure des restrictions importantes – bien plus que le reste de la population – dont elles ont fait l’objet ces derniers mois (retours en famille réduits, voire impossible ; réduction ou absence d’activités de jour ; isolement ; etc.).

- [A lire] : Témoignage de Sabrina, professionnelle de l’aide à l’inclusion

La Belgique doit respecter la convention des Nations unies

Les personnes en situation de handicap résidant dans des services collectifs, même si elles ne présentent pas toutes forcément des comorbidités, ont été particulièrement impactées. Nous insistons pour que les personnes en situation de handicap et leurs familles ainsi que le personnel qui leur vient en aide soient reconnus prioritaires dans cette procédure. Certains retours selon lesquels ces personnes seraient vaccinées « dans la foulée » (après, donc !?) des MR et MRS et du personnel soignant des hôpitaux ne nous rassurent pas. Ces personnes doivent pouvoir être vaccinées dès la première vague de vaccination, en janvier.

La Belgique doit respecter la convention des Nations unies relative aux droits des personnes handicapées qu’elle a ratifiée en 2009. Cette convention impose notamment à la Belgique de garantir à chaque personne handicapée de « jouir du meilleur état de santé possible sans discrimination fondée sur le handicap » (Article 25). En vertu du principe de non-discrimination, les personnes en situation de handicap résidant en institutions doivent bénéficier du même droit et soutien de l’Etat que les résidents des MR/MRS.

Les personnes en situation de handicap et leurs familles au nom desquelles nous vous interpelons se sont senties oubliées, niées, gommées pendant cette crise.

Nous vous demandons donc de prendre pleinement en compte leurs réalités bousculées, leurs vécus de blessures, leur quotidien de « confinés perpétuels » ! En leur nom, nous vous remercions.

Marie-Luce VERBIST,

Directrice de la Fondation Portray

Thomas DABEUX

Responsable politique d’Inclusion ASBL



Commentaires - 2 messages
  • Quel est le résultat de cette interpellation? Il y a urgence !! Merci. Yves Englebin, parent d'un jeune handicapé en institution résidentielle

    Yves Englebin lundi 28 décembre 2020 21:55
  • Bonjour,
    vous demandiez le suivi de cette carte blanche, Nous sommes heureux d'avoir été entendus.
    Les ministres Maron (Bruxelles) et Morrreale (Wallonie) nous ont confirmé qu'à Bruxelles et en Wallonie, les personnes en situation de handicap, fréquentant des collectivités seront inclus dans la phase 1 de la vaccination.

    Espérons que cette décision leur permettra de retrouver l'accès aux services et activités qui les soutiennent dans leur quotidien !
    Marie-Luce Verbist - Directrice de la Fondation Portray, co-signataire de la carte blanche

    Marie-Luce Verbist mardi 12 janvier 2021 10:02

Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus