Initiatives d'Habitations Protégées

ACTIVITES

L’IHP est un lieu de vie qui se présente soit sous forme collective (3 à 10 personnes par maison) soit sous forme de studio individuel.

Cette structure accueille des personnes adultes rencontrant des difficultés psychosociales ou psychiatriques, désirant développer un projet de vie au sein de la communauté locale.

L’accompagnement s’articule généralement autour des axes suivants : Accueil, Ecoute individuelle, Autonomisation, Insertion Sociale.

STATISTIQUES

BRUXELLES
13 ASSOCIATIONS
398 PLACES
BRABANT W.
3 ASSOCIATIONS
31 PLACES
NAMUR
4 ASSOCIATIONS
163 PLACES
LIEGE
8 ASSOCIATIONS
213 PLACES
HAINAUT
7 ASSOCIATIONS
241 PLACES
LUXEMBOURG
3 ASSOCIATIONS
52 PLACES

Il y a une demande d’augmentation du nombre de places surtout pour Bruxelles mais le Ministère de la Santé (Fédéral) "traîne" à donner son accord aux Régions !

LEGISLATION

L’Arrêté Royal du 10 juillet 1990 (MB 28/07/90), modifié ou complété par ceux du 28 mai 1991, du 3 juin 1994, du 20 septembre 1998, du 15 janvier 1999 et du 5 juin 2000, est la base de la législation sur les IHP.

ORGANISATION

L’IHP est constituée en ASBL.....Selon les termes de la loi du 26 juin 1990, elle doit être gérée conjointement, au moins, par des représentants du secteur hospitalier (hôpital psychiatrique, service psychiatrique d’hôpital général) et du secteur ambulatoire (centre de santé mentale).

FINANCEMENT

L’IHP trouve ses ressources dans la participation financière de chacun des résidents (en moyenne 300 à 350 euro par mois) et dans un prix de journée, fixé par le Ministre des Affaires Sociales, facturé trimestriellement aux mutualités. Ce prix de journée couvre pour l’essentiel les rémunérations des membres du personnel (1 intervenant temps plein pour huit places d’IHP) et la rémunération du médecin responsable du cadre, tel que définit par la loi.

BIBLIOGRAPHIE

"Les Initiatives d’Habitations Protégées", Fondation Julie Renson, journée d’études du 2 décembre 1993, Bruxelles.
"Etat des lieux des habitations protégées", Revue de la Plate-Forme Namuroise de Concertation en Santé Mentale, "Le Concertant Namurois", 3ème trimestre 2001, Namur.
"L’habitat protégé, alternance à l’hospitalisation psychiatrique", Claude MEYERS, 1996, Ed. La Dryade, Imp. M. Frère, Virton.

HISTORIQUE

"Habitations protégées, appartements supervisés, ou thérapeutiques, appartements encadrés....", Dès la moitié des années 1980, suivant le courant réformateur de "l’anti-psychiatrie", surgissent par-ci, par-là des initiatives visant à permettre l’accueil, l’hébergement, la prise en charge de patients ou de patientes issu(e)s principalement des hôpitaux psychiatriques et/ou des services psychiatriques des hôpitaux généraux, voire d’autres structures du secteur des soins de santé mentale.

Il faut attendre 1990 pour que, dans le cadre de la réforme de la Psychiatrie visant d’abord à réduire les coûts en matière de Soins, le législateur s’intéresse à ce type d’intervention et crée la notion d’Initiative d’Habitation Protégée.

AVENIR

Beaucoup d’initiatives d’habitations se sont créées avant 1990, avant même que le cadre légal ne soit fixé par le Législateur.

Dans un souci d’économies les pouvoirs publics ne prennent en charge que les frais de personnel soignant à l’exclusion de toute autre intervention que ne peuvent assumer ni les institutions (avec quel argent ?) ni les utilisateurs (dont les revenus sont si faibles qu’ils n’arrivent déjà qu’à "survivre" !)

Le constat généralement fait et qui conduit aux principales revendications citées ci-dessous, reste le même depuis plus de 10 ans :

  • Augmentation du nombre de place d’IHP. La situation de Bruxelles est particulièrement préoccupante. Bruxelles constitue une importante zone "d’attractivité" qui, outre les Bruxellois, attire des personnes émanant des communautés wallonnes et flamandes.
    De plus les formules extra-hospitalières ou ambulatoires sont de plus en plus favorisées.
  • Octroi de subsides pour l’achat ou la construction de lieux d’hébergement et leur rénovation.
  • Revalorisation des barèmes salariaux, actuellement plafonnés à 6 et 15 ans d’ancienneté selon la "hauteur" du diplôme des différents membres du personnel.
  • Valorisation du barème de la fonction de coordinateur (trice).
  • Intervention dans les frais de matériel logistique.
  • Intervention dans le financement de personnel d’entretien (nettoyage) et de maintenance technique.Intervention dans le financement de personnel administratif (secrétariat, comptabilité...).
(texte : FFIHP)

ASSOCIATIONS PROFESSIONNELLES

Fédération Francophone des Initiatives d’Habitations Protégées (F.F.I.H.P.)
Drève de Dieleghem, 79 - 1090 Bruxelles

Fédération des Hôpitaux Privés de Belgique
Avenue A. ;Solvay, 5, bte 3 - 1170 Bruxelles

Fédération des Institutions Hospitalières de Wallonie (F.I.H.-W.)
Chaussée de Marche, 604 - 5101 Erpent

Association des Etablissements Publics de Soins (A.E.P.S.)
Rue des Guides, 9 - 11 - 1000 Bruxelles

Association Francophone d’Institutions de Santé (A.F.I.S.)
Rue Saint-Jean ; 32 - 1000 Bruxelles

Coordination Bruxelloise des Institutions (C.B.I.)
Rue César Franck, 33 - 1050 Bruxelles



Commentaires - 1 message
  • pouvez vous me dire si le perssonel doit avoir un local pour pouvoir mettre ses affaire personel ou aussi une toilette pour educateur car nous en avont pas il y a juste de quoi pendre nos vétement mes pas en sécurité et j'ai poser la quetion sans resulta même a ma délégué syndical qui ne bouche pas on alors pouvez vous me dire si je peut avoir les réglement pour les institution comme l'ébergement protégé pour handicapé mental de séjour de jour merci d'avance et dans l'attende de vous lire veillez reçevoir mes sincère salutation bien a vous

    sousi vendredi 23 septembre 2016 12:15

Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus