Mémoires/TFE

Automutilations ... Des mains pour le dire : Approche ergothérapeutique de l'expression par le modelage


Ce mémoire traite de la mise en place d’une activité modelage pour des patients hospitalisés dans une unité de psychiatrie pour adolescents.
Les jeunes pris en charge dans le cadre de ce travail présentent des comportements automutilateurs lors de moments émotionnellement difficiles.
L’automutilation se développe le plus souvent au détriment de l’expression verbale, c’est dans le but de réinstaurer celle-ci que l’activité modelage de la terre a été instaurée.
Le travail de la terre permet de répondre à la problématique de la population, par sa dimension créative, relationnelle et identitaire. Les adolescents, de manière générale, trouvent dans la terre un nouveau moyen de laisser un trace, de marquer leur identité. Dans ce sens, la population des adolescents automutilateurs est particulièrement visée puisque ceux-ci inscrivent ces marques d’identité et de souffrance à même la chair.
De cette manière, l’objet né de la création, par l’expression corporelle et symbolique, devient un support à l’expression verbale de l’émotion représentée dans la terre.
Le fait de revenir à un mode d’expression archaïque facilite l’expression verbale car elle se base sur un support visuel, une image symbolique. Ceci permettant aux psychologues de découvrir le jeune sous d’autres aspects et menant ainsi à la mise en place d’hypothèse de résolution pour le jeune.


Auteur

Stephanie Gustin

Email :
Etudes : graduat en ergothérapie
Etablissement : ISCAM
2005, 89p.

Thème : Santé
(enregistrement le 26/07/05)

« Retour

Publier une annonce

Pour présenter votre mémoire sur guidesocial.be, suivez le lien suivant :

publier une annonce

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus