Mémoires/TFE

CONSTRUCTION D'UNE IDENTITE GOTHIQUE

Etude socio-anthropologique sur un milieu alternatif


http://gothique-analyse-de-la-nebuleuse.be

Le mémoire a pour question de départ la volonté de comprendre comment et pourquoi des individus choisissent d’intégrer le milieu gothique. La recherche se limite à la Belgique francophone. Plus précisément, elle s’est faite à partir d’une association d’événements gothiques à Bruxelles. Ce travail est une première en Belgique francophone. Il s’intègre pleinement dans l’intérêt d’une nouvelle génération de sociologues qui étudient la musique metal ou plus largement l’underground qui est, rappelons-le, un ensemble de mouvements alternatifs – surtout de culture musicale – en expansion depuis son émergence, dans les années 1960.

La recherche s’est déroulée par des immersions dans le milieu gothique mais surtout par des interviews (dont 17 récits de vie). Le choix de récit de vie s’explique par la richesse mais surtout la pertinence des informations que donnent les personnes ayant vécues le processus d’intégration. L’analyse a pour modèles les théories d’interactionnisme symbolique, telles que celles proposées par Kaufmann, Becker, Goffman, Lahire et d’autres. La psychanalyse freudienne et la philosophie kantienne servent également à élaborer certaines parties du mémoire difficilement explicables par la sociologie et par l’anthropologie. Le mémoire se constitue de deux parties. Je ne pouvais pas expliquer comment et pourquoi des sujets intègrent le milieu gothique sans expliquer celui-ci.

La première partie sert donc à comprendre le milieu gothique et ce par sa culture parce qu’elle constitue la raison d’être du milieu ; mais aussi parce qu’elle tisse les liens sociaux entre initiés dans un partage collectif : pratiques sociales, arts, codes de distinctions, états d’esprit mais aussi une idéologie. Nombreux sont les « sujets gothiques » qui refusent de croire qu’il existe une idéologie dans leur mouvement et qui affirment que par respect à l’esprit gothique il ne faut surtout pas qu’il y en ait une. Je reconnais la difficulté que j’ai à expliquer l’idéologie du milieu gothique. Mais, j’ai tenu à essayer de la présenter car il me semble que le mouvement gothique faisant suite à celui du punk hérite l’idéologie de la contre-culture et qu’il s’est également doté de l’idéologie romantique dès son émergence. Bref, il s’agit d’identifier cette hybridation complexe et évolutive. De plus, la difficulté vient du fait qu’aucun travail ne la traite. Aucun appui, donc, ne m’était possible. Les rares auteurs ayant travaillé dans le même intérêt pour le « gothique » (ils sont soit doctorants ou fraîchement sortis du cursus), jusqu’à présent, ont évité de présenter l’idéologie gothique (par prudence, par simplification ou par non identification ?) mais ô combien essentiel, me semble-t-il, pour comprendre le mouvement gothique. La présentation de l’idéologie gothique se repose sur la culture gothique et à pour base de compréhension du « sublime » opposant le « beau ». Cette base de compréhension nous renvoie à la philosophie de Kant sur l’art, le jugement et la morale ainsi qu’à la théorie psychanalytique de Freud sur la pulsion de mort (Thanatos) et de vie (Eros). Pour comprendre comment et pourquoi certains osent exprimer leur tentation déviante (que tout humain ressent) par la libération de leur perversité (le socialement inacceptable) il a fallu mener une étude biographique par récit de vie auprès de la communauté gothique.

La seconde partie s’intéresse donc au processus et à l’explication des raisons d’intégration dans le milieu gothique. Ce travail qualitatif est également unique puisque – à ma connaissance – seul Durafour s’est intéressé au processus en le développant sous l’angle de l’esthétique au moyen de thématiques. Mon approche étant biographique offre une autre grille de lecture puisqu’elle présente les étapes de l’intégration, les ruptures et investissement, les résistances et enfin les bénéfices à tirer selon les initiés. Nous comprenons par là le contexte scolaire, familial, amical, professionnel,... dans lequel le jeune se trouve et cherche malgré toutes les tensions à construire son identité gothique.

De ce mémoire, nous pouvons tirer les acquis suivants. Au vu des résultats, il semble que le milieu gothique répond à des besoins spécifiques de certains sujets et que ces besoins leur demandent de se marginaliser de certains pans de notre société. Il s’agit plus précisément de dénoncer certaines logiques sociétales considérées comme dominantes et de manifester une rupture en s’écartant de celles-ci. Mais aussi en produisant d’autres logiques alternatives constituant l’idéologie gothique. Bref, participer au milieu gothique est, selon l’analyse, des bénéfices à tirer lorsque l’on ne partage pas les logiques dites dominantes de la société. Ces logiques proviendraient du système capitaliste et de la morale judéo-chrétienne. Face aux religions dominantes (celles du Livre), le mouvement se construit par récupération une pensée de plus en plus élaborée que, me semble-t-il, la sociologie devrait continuer à étudier. La pensée gothique, avec d’autres courants alternatifs de plus en plus dominants, tend à un syncrétisme idéologique, voire également, pourquoi pas, religieux.

Par le discours du milieu gothique, nous voyons donc les enjeux dans lesquels notre société européenne se trouverait actuellement. Le discours – que j’ai pu entendre au cours d’interviews – est exprimé généralement par la voie artistique et ce avec beaucoup de pessimisme et d’imaginaire. Par mon travail, j'ai donc pu comprendre à travers des interviews et immersions dans le milieu les discours de ce mouvement contre-culturel. Le milieu gothique est en quelque sorte un reflet noir de la société. Etudier la société par un groupe « déviant » (selon la théorie de H. Becker) à donc permis de dégager un ensemble de dénonciations et de réponses alternatives qui séduit de plus en plus de jeunes et ce depuis déjà un peu plus de vingt-cinq ans.

N'HESITEZ PAS A ME CONTACTER POUR :
- rédaction d'un article
- interview
- débat
- demande d'informations
- autres...
-

http://gothique-analyse-de-la-nebuleuse.be


Auteur

Bertrand de WITTE

Etudes : licence en sociologie
Etablissement : UCL. CONTACTS: 0474.71.27.55. bertranddewitte@yahoo.fr
2007, 172p.

Thème : Enfance, jeunesse
(enregistrement le 23/05/08)

« Retour

Publier une annonce

Pour présenter votre mémoire sur guidesocial.be, suivez le lien suivant :

publier une annonce

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus