Les infirmiers sollicitent Maggie De Block

Les infirmiers sollicitent Maggie De Block

Depuis ce 1er octobre, les infirmiers travaillant dans le secteur du domicile doivent désormais contrôler la carte d’identité de leurs patients, en vue d’éviter toute fraude. Cependant, le dispositif est très mal perçu, tant par les patients que par les professionnels. Ces derniers ont décidé d’écrire à la ministre de la Santé, Maggie De Block.

Depuis ce 1er octobre, un changement drastique s’est opéré dans la manière de travailler des infirmiers qui se rendent à domicile. En effet, ceux-ci doivent désormais contrôler la carte d’identité de leur patient, et ce, même s’ils se rendent plusieurs fois dans la même journée à son domicile. Prise par la ministre fédérale de la Santé, Maggie de Block, la mesure vise à éviter la fraude… qui est de 2% dans la profession. Si le secteur n’accueillait pas la mesure avec un grand engouement, il s’y est néanmoins soumis. Retards, surcharge de travail, patients indisposés… les conséquences se font déjà sentir. Le secteur a écrit à la ministre.

Un moral au plus bas

Karine Dethye, secrétaire à la Fédération Indépendante des Infirmiers de Belgique précise que « Des rumeurs courent comme quoi nous aurions une période de test , actuellement. La Ministre ne daigne pas officialiser celle-ci et le moral des infirmiers est très bas. En effet, ils doivent se débattre avec des problèmes de connectivité, de rapatriements des données et les programmeurs sont « overbookés », ils n’arrivent plus à répondre aux appels. De plus, les patients sont eux-mêmes « indisposés » par cette lecture et les soucis qu’elle génère. Il faut commencer par demander cette carte d’identité et cela s’accorde avec un système policier : « Vos papiers, SVP » / « Votre carte d’identité SVP ». Certains n’hésitent pas à vous dire qu’ils changent de prestataire dans ces conditions, même si au final, ils auront la même demande. La population est toujours dans l’ignorance et quand on sait que nombreuses sont les personnes qui doivent faire appel à un service infirmier …. »

Une lettre à la ministre de la Santé

Le secteur a décidé d’écrire à Maggie De Block, ministre fédérale de la Santé, afin de lui faire part des problèmes que la mesure engendre. Lire la lettre ouverte adressée à Maggie De Block.

A ce jour (11/10/2017), la ministre n’a toujours pas donné suite à la lettre du secteur et s’en tient à son premier communiqué à ce sujet, à savoir, comme précise K. Dethye l’information a été donnée sur le site de l’inami et « basta ».

La rédaction



Commentaires - 2 messages
  • On ferait mieux augmenter les salaires des infirmières à domicile car la rumération de certains actes sont inacceptables ne parlons pas des actes multiples qui ne sont pas repris dans la nomenclature ex prendre la tension,prise de sang,..maggie ferait mieux s'occuper de cela

    Infirmière karin cornelis jeudi 12 octobre 2017 09:19
  • Notre peuple belge semble ignorer son pouvoir. Que personne n' obéisse à ce genre de décision et Me De Blick ne pourra rien faire. Simplement dire NON

    Lorac jeudi 12 octobre 2017 19:38

Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.