Ariane, infirmière à domicile indépendante : "On a mal partout…" (VIDEO)

Ariane, infirmière à domicile indépendante:

Le Guide Social part à la rencontre des infirmières et leur donne la parole. Le premier épisode de notre série vidéo est centré sur Ariane Dumont, infirmière à domicile indépendante depuis 18 ans. Des formations continues payantes, un système financier à revoir, la galère du stationnement ou encore les infirmières des hôpitaux qui sont envoyées au domicile des patients : elle nous dit tout sur les difficultés de son métier.


- [A lire] : Élections : les politiques doivent prendre soin de nos infirmiers !

« Je ne voudrais pas changer de profession car j’aime vraiment ce que je fais. Mais, c’est vraiment pénible en vieillissant », témoigne Ariane Dumont. Elle développe : « On a mal partout. On est souvent seule. Parfois la famille aide mais on ne peut pas se permettre de demander un coup de main aux personnes qui ont mal à l’épaule. »

Durant notre interview, cette infirmière à domicile indépendante est revenue pour nous sur une série de difficultés qu’elle rencontre au quotidien dans sa pratique professionnelle. Elle nous a notamment fait part d’un point auquel elle est confrontée de plus en plus depuis plusieurs années : « Les hôpitaux envoient leurs infirmières à domicile pour réaliser certains soins post-op. Et donc elles prennent notre travail et on se retrouve avec un panel de soins assez réduit. On n’a plus l’occasion d’effectuer des soins spécifiques dans ce cas car ils sont réalisés par le personnel des hôpitaux. C’est très frustrant ! »

Découvrez l’interview complète :



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus