Nouvelle journée de grève dans le secteur de l’Enfance ce 5 mai

Nouvelle journée de grève dans le secteur de l'Enfance ce 5 mai

La colère qui a été exprimée par le secteur de l’Enfance le 1 avril s’amplifie. « Les réponses du Gouvernement de la Fédération Wallonie Bruxelles et de la ministre de l’Enfance sont totalement insuffisantes », alertent les syndicats en front commun. Les inquiétudes restent entières.

Ce 5 mai 2021, des actions menées par le secteur de l’Enfance auront lieu un peu partout en Wallonie et à Bruxelles.

Cette colère découle de plusieurs éléments :

  • de l’absence de reconnaissance du travail du personnel de l’Enfance pendant toute la crise. « Le gouvernement n’a toujours pas décidé d’attribuer une prime de reconnaissance à l’ensemble des sous-secteurs de l’Enfance », dénoncent d’une seule voix la CNE, le Setca et la CGSLB.
  • de l’insuffisance de moyens prévus par le gouvernement pour la réforme des milieux d’accueil, qui donnait enfin un peu d’espoir au secteur ;
  • de l’insuffisance des moyens prévisibles pour un accord social non marchand : la FWB est la seule à ne pas encore avoir débloqué de budget pour un Accord Non Marchand permettant une revalorisation barémique structurelle, notamment.

- Lire aussi : Les crèches francophones en grève ce 1er avril 2021

Plusieurs revendications

Lors de la journée d’action du 01/04, des centaines de travailleuses du secteur avaient mené des actions et des arrêts de travail pour exprimer leur colère et leur exigence de reconnaissance. Selon les syndicats, la réponse du Gouvernement et de la Ministre est restée totalement insuffisante.

« La semaine prochaine, débute le conclave budgétaire du Gouvernement de la Fédération Wallonie Bruxelles. On apprend que tous ces éléments sont dorénavant intégrés dans les discussions de ce conclave », poursuit le mouvement syndical.

Le Front Commun exige des moyens budgétaires qui permettent :

  • d’assurer la reconnaissance de la fonction des professionnels de l’Enfance dans la société et face à la pandémie via une prime, comme dans les autres entités belges ;
  • de mettre en œuvre la Réforme ambitieuse des Milieux d’Accueil de l’Enfance (y compris une amélioration des normes d’encadrement) et du secteur de l’Accueil Temps Libre ;
  • de garantir le passage au statut de salarié de l’ensemble des accueillantes d’enfants conventionnées d’ici 2025 ;
  • de conclure un Accord social Non Marchand pluriannuel ambitieux permettant au personnel de l’Enfance de bénéficier de barèmes et de conditions de travail équivalentes aux autres professionnels du Non Marchand.

Le mercredi 5 mai, de nombreux milieux d’accueil et de services de l’Enfance seront en grève pour soutenir ces exigences.

- Lire aussi : "Faute de moyens, le secteur de l’Enfance se meurt !"



Commentaires - 1 message
  • Ecole de la Liberté - Outremeuse Liège. Les parents ont été prévenu le 04 mai au soir que les services de garderie ne seraient pas assurés le 05 mai.

    yobat mardi 4 mai 2021 23:28

Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus