Secteur de l'Enfance : vers une grève le 28 juin

Secteur de l'Enfance : vers une grève le 28 juin

La colère est toujours bien présente dans le secteur de l’Enfance. Le front commun (CNE, Setca et CGSLB) a déposé un préavis de grève pour le lundi 28 juin. Les syndicats estiment que le nouveau contrat de gestion ne permettra pas l’augmentation espérée du personnel d’encadrement dans les centres d’accueil de la petite enfance.

“Les fédérations d’employeurs du secteur et les organisations syndicales avaient déjà envoyé un courrier pour interpeller la ministre à ce propos début mai, sans que nous n’ayons obtenu de réponse”, rappelle Éric Dubois, responsable du secteur non-marchand à la CGSLB (Centrale générale des syndicats libéraux de Belgique), à Belga. “Avec ce préavis de grève, nous posons un ultimatum à la ministre de l’Enfance, Bénédicte Linard, pour exiger des clarifications sur les points essentiels de l’évolution de ce nouveau contrat de gestion.”

- Lire aussi : Grève du secteur de l’Enfance : "Les réponses du Gouvernement restent insuffisantes"

Les syndicats s’inquiètent également de la création de postes de direction subsidiés, un des points essentiels de la réforme précédente, sans se montrer véritablement positifs quant à sa concrétisation : “Ici, il faudrait passer par des appels à projets, ce qui est problématique car cela ne fournit aucune garantie”, explique Éric Dubois.

Une rencontre à venir

Quoi qu’il arrive, les partenaires sociaux demandent à être reçus et entendus avant toute prise de décision et ont prévu d’organiser une journée d’action le 28 juin, dans l’hypothèse où ils n’obtiendraient aucune réponse substantielle de la part de la ministre. “Plus d’une dizaine d’organes représentatifs du secteur ont remis leur avis sur la proposition de contrat de gestion. Sur cette base, des négociations ont lieu toute la semaine avec l’ONE afin de pouvoir tenir compte des retours du terrain et améliorer le texte”, a d’ores et déjà déclaré la ministre de l’Enfance Bénédicte Linard. “Entre autres, la préoccupation soulevée par le dispositif des appels à projet, pointée ici par les partenaires sociaux, fait partie des éléments qui seront amenés à évoluer. Une rencontre avec eux est en outre bien prévue.”



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus