Des chiffres inquiétants de disparition de jeunes étrangers

12/09/01

La police fédérale annonce 216 disparitions

Les Mena , mineurs étrangers non-accompagnés, seraient selon la police fédérale la proie des trafics d’enfants, a-t-on pu lire dans Le Soir de ce 12 septembre. Les intervenants chargés d’accueillir ces enfants auraient constaté, de leur côté, des disparitions, mais jamais dans ces proportions.

Le chiffre, qui proviendrait selon la police de Child Focus, correspondrait au nombre de dossiers de mineurs étrangers qui ont été ouverts, mais depuis l’ouverture de l’association, il y a 3 ans et demi. Il s’agit de jeunes dont la présence a été d’une manière ou d’une aure signalée, que ce soit par une institution ou lors d’une arrestation. Ces jeunes ne sont pas toujours demandeurs d’asile en Belgique qui n’est qu’un passage vers l’Angleterre ou les Etats-Unis.

La disparition de mineurs étrangers a été dénoncée depuis plusieurs années déjà au Commissariat général aux réfugiés. Elle est liée également à l’absence de statut pour les jeunes demandeurs d’asile. 250 places spécifiques pour les jeunes sont en train d’être créées dans cinq centres avec un personnel spécialisé.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus