Handipreneurs ou l'entreprenariat pour les personnes handicapées

Handipreneurs ou l'entreprenariat pour les personnes handicapées

Ce jeudi 25 janvier au parlement, la députée MR Dominique Dufourmy a interpelé le ministre bruxellois de l’Economie, Didier Gosuin, quant à la possibilité de créer une plateforme d’ « handiprenariat », qui permettrait d’accompagner les personnes handicapées qui souhaitent se lancer dans l’entreprenariat.

Inspirée des initiatives en Flandre, en Wallonie ou encore en France, une plateforme d’accompagnement pour les "Handipreneurs" pourrait bien voir le jour à Bruxelles. C’est en tous cas l’idée qui a été discutée ce jeudi au parlement bruxellois, en commission des affaires économiques, afin de lutter contre les difficultés d’accès à l’emploi des personnes en situation de handicap. Un projet qui pourrait être mis en œuvre dans le cadre de la politique « handymainstreaming » du gouvernement.

Une plateforme bruxelloise d’accompagnement

Pour remédier à la précarisation constante des travailleurs et encourager les handipreneurs à se lancer, la députée MR Dominique Dufourny a alerté le ministre Didier Gosuin sur la nécessité de créer des plateformes d’accompagnement : « De manière générale, se lancer dans l’entrepreneuriat est une chose périlleuse. Dès lors, il me semble que disposer d’une plateforme à Bruxelles destinée spécialement à l’handipreneuriat serait une chose positive pour notre Région. » Elle rappelle le manque de structures dans la Région bruxelloise qui « au contraire de nos régions voisines ou de ce qui se pratique en France, [...] ne dispose que très peu de relais à proposer en la matière ». Ces plateformes, adaptées aux besoins spécifiques des personnes handicapées, leur permettrait ainsi « d’être accompagné, voire suivi, par des professionnels qui traversent ou ont traversé des problématiques identiques dans leurs parcours respectifs. »

Un futur projet pour la politique de handymainstreaming du gouvernement ?

Si l’Agence bruxelloise pour l’accompagnement de l’entreprise a, selon le ministre de l’économie, « vocation à aider tous les entrepreneurs », ce dernier a tout de même confirmé l’absence d’accompagnement spécifique pour les personnes en situation de handicap. Il a indiqué qu’un tel dispositif pourrait être mis en place dans le cadre de la politique de handymainstreaming du gouvernement, prévue en 2018. Dominique Dufourny a donc annoncé qu’elle déposerait prochainement une proposition d’ordonnance pour la création de la première plateforme bruxelloise de soutien à l’handiprenariat.

Le handymainstreaming

Cette politique à laquelle le gouvernement bruxellois s’est engagé pour 2018 consiste à prendre en compte l’importance de la population handicapée dans toutes ses décisions, de manière à ce qu’elles n’impactent pas celle-ci de façon négative. La ministre bruxelloise en charge, Céline Frémault avait déjà proposé des mesures concrètes pour mieux prendre en charge ces personnes, au niveau de la santé et de l’éducation notamment.

En Wallonie, en matière d’emploi, plusieurs initiatives ont déjà vu le jour, dont l’organisation d’un jobdating destiné spécifiquement à ce public.

Les « Handipreneurs » , ces personnes handicapées qui se lancent dans l’entreprenariat

Né de la volonté de développer l’entreprenariat pour tous, le néologisme Handipreneur désigne une personne en situation de handicap qui choisit de créer sa propre activité de travail. Cela répond à une précarisation croissante du marché du travail, phénomène qui touche tout particulièrement les handicapés. Selon l’Unia, le handicap fait ainsi partie des principales raisons de l’exclusion de l’emploi et le nombre de dossiers à ce sujet augmente chaque année.

La rédaction



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus