Le scanner à la poubelle

25/07/01

En limitant le nombre de PET-scan à 13, le ministre des Affaires sociales F. Vandenbroucke ne fait pas que des heureux.
Le PET-scan est un scanner très performant pour la détection des cellules cancéreuses et des pathologies cardio-vasculaires. Mais il est très coûteux à l’achat (± 50 millions), et la séance(36.000 F), ce qui effraie l’Inami qui rembourse ces frais.

L’arrêté prévoyait d’agréer d’office les 7 hôpitaux universitaires liés à une faculté de médecine. Pour les 6 autres, il laissait les Régions s’arranger entre elles, en proposant des critères comme un PET-scan par 1,6 millions d’habitant. La Flandre sera agréée pour 6 hôpitaux, 4 pour Bruxelles, et 3 pour la Wallonie.
Les hôpitaux non-agréés devront débrancher l’appareil pour le 29 août, sous peine de sanctions.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus