Les bureaux de l’asbl GAMS Belgique cambriolés deux fois en un mois !

Les bureaux de l'asbl GAMS Belgique cambriolés deux fois en un mois !

Coup dur pour le GAMS, Groupe pour l’Abolition des Mutilations Sexuelles. Les bureaux de l’asbl, situés à Molenbeek, ont été la cible de deux cambriolages survenus seulement à quelques semaines d’intervalle. L’auteur des faits a emporté des ordinateurs ainsi que la caisse accueillant l’argent pour rétribuer les bénévoles. Pour se racheter du matériel, l’association lance un appel aux dons.


- [A lire] : La violence administrative conduit des responsables d’asbl au burn-out

« Mais franchement, quel drôle de cadeau d’anniversaire… Ce fut la douche froide en arrivant ce matin-là. On aimerait que ce soit un mauvais rêve mais non. Le 23 octobre dernier, j’ai débarqué dans nos locaux avec une tarte pour célébrer mes 51 ans avec l’équipe et là, j’ai découvert notre porte d’entrée fracassée », raconte Fabienne Richard, la directrice de l’asbl GAMS Belgique.

Elle rajoute : « L’auteur des faits a dérobé plusieurs ordinateurs portables. Par contre, heureusement, cette fois-ci, il n’a pas vidé la caisse accueillant l’argent servant à rétribuer les bénévoles. Nous l’avions soigneusement cachée après le premier méfait… » Car oui, l’association, installée à la Citydev rue Gabrielle Petit à Molenbeek, avait déjà été visée par un premier cambriolage un mois plus tôt, dans la nuit du 19 au 20 septembre. « Lors de cette première fois, le voleur avait emporté des ordinateurs ainsi que tout l’argent contenu dans la caisse. Il n’avait visité que nos locaux. Par contre, lors des nouveaux faits, il s’est aussi introduit chez nos voisins. »

Un appel aux dons pour racheter du matériel

Suite au premier cambriolage, le Groupe pour l’Abolition des Mutilations Sexuelles a commandé une porte blindée, afin de renforcer la sécurité de ses locaux. Malheureusement, l’asbl n’a pas eu le temps de profiter de ce nouveau dispositif… Le voleur a fait son retour avant. « La nuit, le bâtiment où nous louons nos bureaux ne devait pas être accessible. De grandes grilles bloquent l’accès. Manque de bol, le système s’est avéré défectueux il y a 15 jours de cela et il n’avait pas été réparé depuis », pointe-t-elle.

Les préjudices des deux cambriolages sont conséquents pour l’asbl. Et, malheureusement, son assurance ne prend pas en charge ce genre de situation. Afin de se racheter de nouveaux ordinateurs, le GAMS a donc lancé un appel aux dons.

Voici l’annonce diffusée sur sa page Facebook :

E.V.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus