Maisons de justice : 2018, l’année de la lutte contre l’absentéisme

Maisons de justice: 2018, l'année de la lutte contre l'absentéisme

L’administration générale des maisons de justice de la Fédération Wallonie-Bruxelles a dévoilé son rapport annuel 2018. Une année qui a notamment rimé avec lutte contre l’absentéisme des agents, amélioration de l’accueil des justiciables et modernisation des infrastructures.


- [A lire) : Anciens détenus : le chemin de croix pour la réinsertion

La gestion du bien-être des travailleurs a été une des priorités de l’administration générale des maisons de justice (AGMJ) de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ainsi, en 2018, elle s’est spécifiquement penchée sur la problématique de l’absentéisme qui touchait son personnel. Pour endiguer ce phénomène, elle a alors mis sur pied un groupe de travail chargé de mener une réflexion sur la thématique attribuée incluant in fine la proposition de bonnes pratiques.

Pour mener à bien ce travail, l’AGMJ a effectué un travail exploratoire afin de récolter un maximum d’informations. « Plusieurs rencontres ont été organisées avec des membres du personnel en vue de recueillir des témoignages sur le vécu de l’absence et du retour au travail mais également d’étudier l’origine de leur usure psychosociale », peut-on lire dans le fameux rapport. Notons également qu’un groupe de travail rassemblant des membres volontaires du personnel d’encadrement a également permis de compléter cet état des lieux. De ce travail est née une série de recommandations comme notamment la nécessité d’améliorer les conditions et l’environnement de travail et d’agir sur les techniques managériales.

Pour l’administration, le travail mené tout au long de l’année 2018 sur la problématique a porté ses fruits : « Il a permis de faire un grand pas en avant dans l’étude des causes de l’absentéisme et de l’usure psychosociale », note-t-elle. Mais, pas de quoi se reposer sur ses lauriers pour autant… L’action débutée en 2018 se poursuit cette année. «  Le futur Contrat d’administration devrait concrétiser la mise en place d’un plan d’actions visant le développement d’une politique de gestion des ressources humaines efficiente au sein de l’AGMJ », annonce-t-elle.

- [A lire) : Un plan pour mettre à l’emploi les détenus dès leur sortie de prison

Rafraîchissement des infrastructures vétustes

2018 a également rimé avec modernisation des bâtiments accueillant les maisons de justice. L’administration a multiplié les projets de remise en état de son parc immobilier. Cela s’est concrétisé par plusieurs déménagements : celui des services centraux ainsi que celui de la Maison de justice de Namur. « Sécurité, localisation centrale et facilité de recours aux transports en commun ont fait partie des critères de choix des nouveaux bâtiments », explique l’administration.

L’année dernière, son cheval de bataille a également été l’amélioration de l’accueil physique, téléphonique et numérique du justiciable. Pour ce faire, en janvier 2018, un travail exploratoire a été mis en place au sein des Maisons de justice de Bruxelles, Charleroi et Namur. Le but ? Analyser l’organisation actuelle de l’accueil mais aussi ses axes d’amélioration. « Ce travail d’observation participative a notamment permis de comprendre le fonctionnement actuel de l’accueil, la position de l’agent d’accueil et ses bonnes pratiques », dévoile l’AGMJ. « Une enquête en ligne a ensuite été diffusée auprès des agents chargés de l’accueil dans l’ensemble des Maisons de justice. »

Ce vaste travail a mis en lumière une série de constats partagés et a donné naissance à plusieurs recommandations, compilées dans un rapport d’analyse. Ce projet ne s’est donc pas clôturé en 2018. Il continue donc son petit bonhomme de chemin en 2019 avec la présentation et la validation du rapport d’analyse, la présentation d’un plan d’action finalisé ainsi que la mise en route des chantiers en découlant.

- [A lire) : Maison de transition : accompagner les détenus jusqu’à leur sortie



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus