Un plan pour mettre à l’emploi les détenus dès leur sortie de prison

Un plan pour mettre à l'emploi les détenus dès leur sortie de prison

En Belgique, un détenu sur quatre récidive dans les deux ans qui suivent leur sortie. L’aide sociale aux détenus qui s’exerce dans les prisons est donc primordiale. Elle contribue notamment à promouvoir le droit à l’éducation, à la formation et à l’enseignement. C’est pourquoi, la Région wallonne, la Région bruxelloise et la Fédération Wallonie-Bruxelles ont signé un protocole de collaboration visant à renforcer la formation et la mise à l’emploi des détenus et ex-détenus.

Ce protocole engage Pierre-Yves Jeholet, le Ministre de l’Emploi et de la Formation à la Région bruxelloise, Didier Gosuin et le Ministre des Maisons de Justice à la Fédération Wallonie-Bruxelles, Rachid Madrane à mettre en place un Plan d’action global pour la mise à l’emploi, la formation et la validation des compétences des détenus et anciens détenus sur le territoire de la Région wallonne et de la Région bruxelloise via leurs administrations respectives. Il s’agit notamment du Forem, Bruxelles formation, Actiris, le Consortium de validation des compétences et l’Administration Générale des Maisons de Justice.

L’objectif stratégique de ce Plan d’action est de mettre à l’emploi le plus grand nombre de détenus dès leur sortie de prison et, par ce biais, de tenter de diminuer la récidive.

Ce Plan s’inscrit dans un processus en trois temps comprenant une phase d’élaboration, une phase de mise en œuvre et une phase de suivi et d’évaluation.

Un Comité de pilotage sera créé pour superviser la mise en place du Plan d’action ainsi que ses avancées. Les actions, les moyens budgétaires, le calendrier et les ressources nécessaires seront définies lors du premier Comité de pilotage.

Le Guide Social est également sur Facebook et Twitter. Pour être tenu au courant en temps réel des dernières offres d’emploi et actualités du secteur, c’est simple, il vous suffit de cliquer sur "J’aime" et sur « Suivre » !



Commentaires - 3 messages
  • Former à la sortie de prison est une superbe initiative, mais avant tout il faut un Toit, avoir retrouvé ses droits sociaux (mutuelle, inscription comme demandeur d'emploi, revenus) et se reconstruire un réseau social hors des anciens chemins ce qui pourrait se faire via la formation et l intégration professionnelle. Mais les détenus sont souvent devenus des parias ou des SDF ou encore sont d'anciens SDF qui sont de toute façon en total décrochage et sans toit.... ou vivant aux crochets de l'un ou l'autre et inoccupés.... Un Toit, des droits, un emploi..... être Soi.

    Heylla jeudi 30 mai 2019 00:32
  • Ca fait 3ans et demi je suis sorti j ai ete detenu 14ans pas pour des faits de moeurs je précise j arrive pas a trouver du boulot tres dur les employeurs quand il save que d ou vous sortez bah c est plus les meme de vrais profiteurs inutile de pas le dire il le sauront quand on sera convoquer au TAP ou assistante social faudra bien demander un congé quand on est condamné en belgique c est a vie c est comme sa mon avis le système veut que les gens récidive c clair sa il font des lois demande aucun avis au concerner les Detenus soi disant il se font lobotomiser le cerveau par des terroristes alors que c est l etat lui meme ki fait de ces gens la des bombes croyez moi les terroristes sobt trop isole en detention pour ki lobotomise ki ke ce soit le CBVM est pas vierge aucune rehabilitation de prevu si ce n est apres 10 ans si vous en avez 40 vous attendez 50 ans et koi ki engagé encore des personne de 50 ans hein ki système pourri

    Prson vendredi 31 mai 2019 17:58
  • Nous organisation une formation pour anciens détenus dans le cadre de ce projet sur Liège.

    Un chalenge motivant :)

    alternatives formations vendredi 22 novembre 2019 10:01

Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus