Maison de transition : accompagner les détenus jusqu’à leur sortie

Maison de transition: accompagner les détenus jusqu'à leur sortie

Une première maison de transition verra le jour, à partir de septembre 2019. Elle a pour but la réinsertion réussie des détenus dans la société.


- [A lire) : Renforcer la promotion de la santé dans les prisons

Koen Geens, ministre de la Justice, avait lancé un appel à projet en juillet dernier afin de créer la première maison de transition belge. C’est la « Sterkhuis » de G4S Care et Exodus Nederland qui a été retenu. Elle sera basée à Malines. Le projet-pilote est l’accomplissement du Masterplan relatif aux prisons et à l’internement voté en 2016. Il se penche notamment sur l’après-enfermement.

Une maison de transition est un établissement dans lesquels peuvent être placés les détenus en fin de peine. Ils y purgent la dernière partie de leur condamnation, avec l’objectif de façonner leur retour au sien de la société. A leur sortie, ils seront alors prêts à habiter, travailler et fonctionner de manière autonome.

- [A lire) : L’éducation en prison, nécessaire à la réinsertion

Une autre en Wallonie

Le projet à Malines se composera de deux maisons, situées l’une à côté de l’autre, où chacun disposera d’une simple chambre mais vivra davantage en communauté. Il dispose en tout d’une quinzaine de places. Le Conseil des Ministres a débloqué 900.000 d’euros afin de lancer le projet-pilote. Pour le tester, des détenus en fin de peine, sélectionnés spécifiquement. Une autre maison de transition, en Wallonie, verra aussi le jour.

Pour le ministre de la Justice, le lancement de ce projet est une victoire. « Un détenu doit avoir la possibilité de se préparer à une réinsertion éventuelle au sein de la société. Dans une maison de transition, le détenu pourra s’y employer intensivement au terme de sa peine. Je me réjouis de voir que Malines souhaite apporter sa pierre à l’édifice afin d’œuvrer conjointement à instaurer une société plus sûre », explique-t-il.

Le Guide Social est également sur Facebook et Twitter. Pour être tenu au courant en temps réel des dernières offres d’emploi et actualités du secteur, c’est simple, il vous suffit de cliquer sur « J’aime » et sur « Suivre » !



Commentaires - 3 messages
  • Franchement c'est un très beau projet qui contribuera à un changement positif et u e meilleurs réinsertion des personnes détenues.
    Merci pour eux.

    Ousjean jeudi 11 avril 2019 12:55
  • Des maisons de transition pour des détenus en fin de peine en Belgique... très bien, mais sans éducateurs spécialisés, semble-t-il... dommage!

    En cause : la privatisation des missions de service public (social)... c'est G4S Care & Justice qui proposera et gérera ces maisons de transition... avec quel accompagnement social et socio-éducatif???

    REGRETTABLE!!!

    Les travailleurs sociaux bientôt remplacés par des agents de sécurité... voir le site Internet de G4S à ce sujet!

    Collin-anthropologue jeudi 18 avril 2019 11:02
  • Une petite équipe d'éducateurs spécialisés dans le travail sociothérapeutique qui propose aux détenus un travail sur leur ligne du temps afin de visualiser le parcours vers l'enferme ment. Pour s'en sortir il vaut mieux savoir de quoi et connaître la manière dont on y est entré.

    maczwan jeudi 18 avril 2019 12:27

Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus