Marche-en-Famenne : 7 services d’aide aux jeunes coopèrent pour une campagne de sensibilisation commune dans les écoles

Marche-en-Famenne : 7 services d'aide aux jeunes coopèrent pour une campagne de sensibilisation commune dans les écoles

Lors de la semaine du 5 novembre dernier, les représentants de 7 services d’aide aux jeunes ont visité les classes de deux écoles de Marche-en-Famenne. L’objectif ? Sensibiliser les adolescents aux missions de chaque structure et les inciter à faire appel à elles.

Une ville qui dispose d’une offre de services pour les jeunes

La ville de Marche-en-Famenne dispose de plusieurs services d’aide à la jeunesse. L’on y retrouve par exemple des éducateurs de rue, des associations en milieu ouvert (AMO), des maisons de jeunes, etc. Cette variété de structures est positive : elles peuvent donner aux jeunes des réponses adéquates à leur situation personnelle spécifique. Cependant, pratiquement, il arrive que les adolescents se perdent dans la diversité des services offerts sans savoir à qui s’adresser.

La campagne de sensibilisation

Face à cet état de fait, sept services d’aide aux jeunes – deux centres de planning familial ; les éducateurs de rue ; la Maison des Jeunes ; l’AMO Mic-Ados ; le service de santé mentale et Infor Jeunes – ont décidé de coopérer dans le cadre d’une campagne de sensibilisation commune visant à faire comprendre aux jeunes quelles sont leurs différentes missions.

Cette action s’est faite pendant la semaine du 5 novembre dans deux écoles, l’Athénée Royale de Marche et l’établissement d’enseignement secondaire spécialisé de la Communauté française à Marloie. Une trentaine d’animations y ont été organisées. « L’objectif était aussi de dire aux jeunes que s’ils se trompent de porte par rapport à leur questionnement, il n’y a aucun souci car les professionnels de chaque service peuvent les aiguiller vers la structure adéquate », explique Yorick Gailly, coordinateur de la Maison des Jeunes de Marche.

La sensibilisation s’est faite d’abord par la diffusion d’une vidéo dans les classes, laquelle présentait les particularités de chaque organisme. « Mais en marge de ça, les animateurs ou travailleurs présents mettaient aussi les jeunes en situation pour voir si ces derniers avaient bien compris la spécificité de chaque service et savaient vers qui se tourner en fonction de leurs questions », décrit Yorick Gailly.



Commentaires - 1 message
  • Super initiative. Aller vers les jeunes!

    Dominiquew vendredi 30 novembre 2018 11:30

Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus