Parler autrement des troubles psychiques dans un contexte de soins

Parler autrement des troubles psychiques dans un contexte de soins

Comment parlons-nous de la santé mentale et des personnes avec un trouble psychique ? Le langage utilisé - tant par les ‘non experts’ que par les professionnels de la santé - est révélateur des représentations que nous avons de ces personnes. Que nous les décrivions comme victimes d’un monstre ou que nous disions d’elles qu’elles doivent prendre le taureau par les cornes, ces cadres de pensée sont généralement très stigmatisants.


- [A lire]  : Les pairs-aidants en santé mentale : valoriser l’expertise du vécu

Ces dernières années, la Fondation Roi Baudouin a mis sur pied, en partenariat avec le Fonds Julie Renson et le Fonds Reine Fabiola, un trajet pour nous faire prendre conscience des cadres de pensée, appelés aussi frames, que nous utilisons et nous inciter à communiquer de façon plus nuancée, équilibrée et déstigmatisante sur les troubles psychiques.

Le processus a débuté par une recherche sur les représentations sociales et culturelles existantes en matière de santé mentale, véhiculées à travers le langage. Ce travail a débouché sur l’identification de cinq frames problématisants et de sept counterframes déproblématisants qui peuvent leur être opposés.

- [A lire]  : Formation : améliorer la prise en charge du patient double diagnostic

La sensibilisation qui s’en est suivie a notamment ciblé les professionnels des soins. Ceux-ci ont une fonction d’exemple : s’ils parlent de la santé mentale en termes nuancés, il y a de fortes chances que la société leur emboîte le pas. Le partenariat a ainsi lancé un appel qui a permis de soutenir 17 projets dans le secteur de la santé mentale (services de soins ambulatoires et résidentiels). Les organisations sélectionnées ont auto-évalué les représentations en vigueur en interne, développé un programme pour améliorer la culture de communication et partagé leurs expériences avec d’autres services de soins. Outre un appui financier, elles ont bénéficié d’un soutien assuré par les équipes des professeurs Stéphane Adam (ULg) et Ignaas Devisch (UGent).

La nouvelle publication ‘Communiquer autrement à propos des troubles psychiques dans un contexte de soins’ présente un aperçu de leurs expériences et des échanges qui ont eu lieu lors d’une journée de clôture.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus