PHARE a donné 150 millions à des centres et associations en 2018

PHARE a donné 150 millions à des centres et associations en 2018

Le service PHARE vient en aide aux personnes en situation de handicap recherchant une autonomie. Il finance les différentes actions des associations, que ce soit : des services d’accompagnement, des services de loisirs, des services d’aides, des entreprises de travail adapté ou bien des centres de jour. Le PHARE nous invite à prendre acte de ses actions concrétisées durant l’année de 2018.

PHARE, service rattaché à la COCOF, gère plus de 100 associations s’occupant de personnes handicapées. Il guide les bénéficiaires dans leurs recherches d’aides et les accompagne. En 2018, le service a reçu plus de 6.000 demandes. De plus, la structure rembourse les frais des personnes handicapées : en 2018 le montant de remboursement a atteint les huit millions d’euros.

- [A lire]  : Handicap : découvrez les promesses du nouveau gouvernement COCOF

Une aide aux services de loisirs inclusifs

Le PHARE a aidé durant l’année 2018 de nombreuses structures qui luttent chaque jour à l’amélioration de la vie des personnes en situation de handicap. Le service a donné, pour cette année, une aide de 150 millions d’euros aux différents centres et associations qui sont affiliés au service. Dans cette enveloppe, 100 millions ont été alloués aux centres de jour et centres d’hébergement.

La structure prend également en considération l’inclusion des enfants handicapés en aidant les services de loisirs inclusifs. Le PHARE en dénombre deux : le LUAPE qui est une ludothèque où les enfants peuvent louer un jeu, et le deuxième service est le BADJE qui aide et accompagne les enfants à participer à des loisirs parmi les autres enfants.

- [A lire]  : Une nouvelle classe maternelle à visée inclusive fait sa rentrée

Une évolution constante qui montre son importance

Le nombre de demandes d’inscriptions au Service PHARE est en évolution constante d’année en année montrant ainsi l’importance de ce service ainsi que la réelle demande. En 2010 le nombre de demandes était de 800, en 2018 ce nombre est de 1200.

PHARE aide également les services qui organisent le logement des personnes en situation de handicap dans un même lieu. Cela peut être des centres d’hébergement, des logements accompagnés, de l’accueil familial. Mais le PHARE aide dorénavant des nouvelles sortes de logements innovants. Par exemple :

- Les Pilotis : Un projet innovant constitué de trois maisons dans trois quartiers différents. Chacune des maisons accueille cinq personnes en situation de handicap et une personne sans handicap. Ce projet de vivre ensemble a pour but da favoriser l’inclusion et l’autonomie des personnes handicapées. Des éducateurs les accompagnent dans cette démarche.
- Jangada : Il s’agit d’un grand bâtiment comprenant 16 appartements. Il s’agit là aussi d’un service de logement inclusif où personnes handicapées et personnes non-handicapées vivent ensemble et coopèrent.

Le service se positionne aussi comme un acteur politique. En effet, des travailleurs du PHARE sont dans le Conseil consultatif. Il s’agit d’un groupe de personnes donnant un avis aux différents ministres bruxellois sur la réalité du handicap.Celui-ci a donné, en 2018, 50 avis et conseils aux ministres.

- [A lire]  : Les chiens d’aide d’Os’mose ? Des fidèles compagnons de l’inclusion !



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus