Toutes les ASBL ne seront pas fournies en masques

Toutes les ASBL ne seront pas fournies en masques

Le fédéral a dressé une liste de secteurs prioritaires pour la répartition des masques. Les ASBL qui ne sont pas concernées peuvent quant à elles se fournir de leur côté et, surtout, mettre en place quelques règles d’hygiène. [Un article de monasbl.be]

La fourniture de masques – et plus généralement de matériel de protection - est un débat brûlant en pleine période de crise sanitaire. « Cette semaine, 2 millions de masques FFP2 et 9 millions de masques chirurgicaux ont été livrés », annonçait encore Philippe De Backer, ministre en charge de la taskforce Covid-19, ce lundi 30 mars sur la chaîne LN24.

Toutefois, toutes les ASBL ne seront pas fournies par les autorités publiques. Quels sont les secteurs qui recevront les masques ? Qu’en est-il du gel et des gants ? Comment les ASBL peuvent protéger leurs travailleurs ? MonASBL.be fait le point.

Du matériel fournit par les autorités

La répartition du matériel de protection est coordonnée par le ministre Philippe De Backer, nous confirme Sven Heyndrickx, porte-parole d’Iriscare. Ce matériel est ensuite dispatché entre les Régions.

Pour le moment, seuls les masques sont distribués par les autorités et pas les gants, combinaisons, gel hydroalcooliques…

Des masques pour tous ?

Comme le rappelle le gouvernement wallon, le port d’un masque est uniquement utile pour les personnes infectées. Il aide à contenir la propagation du virus mais ne protège pas d’une éventuelle contamination. La répartition des masques ne concerne donc que certains groupes pour lesquels ils sont utiles dans le cadre de leur profession.

Des groupes prioritaires

Au niveau du fédéral, on précise que « les besoins du secteur des soins de santé seront traités en priorité. Tant que ces besoins ne sont pas remplis, le matériel de protection personnel ne sera pas réparti dans d’autres secteurs ».

Ainsi, une liste de groupes prioritaires pour la répartition du matériel de protection personnel (masques, gants, etc.) a été dressée :

- le personnel soignant des Unités COVID, le personnel soignant des centres de tri, le personnel chargé des soins aux personnes isolées dans les collectivités résidentielles (maisons de repos,…) parce que contaminées ou suspectées d’être contaminées par le COVID-19 ;
- les professionnels de soin en première ligne pour les soins des personnes contaminées ou suspectées d’être contaminées par le COVID-19 : les médecins généralistes, les infirmiers ou infirmières à domicile, les aides-soignants ou tout autre professionnel de la santé ;
- le personnel mortuaire et des pompes funèbres ;
- le personnel de laboratoire chargé de la manipulation des échantillons - respiratoires et digestifs.

... Lire la suite de l’article sur le site de monasbl.be



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus