Chômage : stage et allocations d'attente

Sortis des études, les jeunes doivent accomplir certaines démarches afin de bénéficier de certains droits.

Ainsi, afin de bénéficier d’allocations d’attente, le jeune doit s’inscrire comme demandeur d’emploi auprès du FOREM (région wallonne) ou de l’ORBEM (région bruxelloise), et effectuer un stage d’attente.

Stage d’attente

Pour avoir droit aux allocations de chômage sur base des études, le jeune doit avoir terminé les secondaires supérieures (général), les secondaires inférieurs techniques ou professionnelles, ou un apprentissage prévu dans une profession indépendante. Des exceptions existent pour l’enseignement spécial, le jury central, l’apprentissage industriel ou l’enseignement à horaire réduit.

Le jeune sortant des études doit s’inscrire comme demandeur d’emploi auprès du FOREM (région wallonne) ou de l’ORBEM (région bruxelloise), et effectuer un stage d’attente.

Pour s’inscrire, il faut se munir de sa carte d’identité et d’un document émanant du dernier établissement scolaire (certificat de fins d’études, copie du diplôme, attestation de fréquentation scolaire, attestation de dépôt de mémoire).

Le stage commence à partir de la date d’inscription, et dure :

Période d’attente comme demandeur d’emploi
- 155 jours pour les jeunes de moins de 18 ans
- 233 jours pour les jeunes de 18 à 28 ans
- 310 jours pour les jeunes de 26 à 30 ans.

L’âge considéré est celui qui sera atteint à la fin du stage d’attente. Tous les jours ouvrables (6 jours semaine) sont comptabilisés pour le stage d’attente. Pendant le stage d’attente, le jeune est considéré comme demandeur d’emploi non-indemnisé, et doit donc accepter tout emploi convenable (ou formation convenable) qui lui sera proposé(e).

Allocations d’attente

A la fin du stage d’attente, le jeune devra introduire une demande d’allocations d’attente auprès d’un organisme de paiement (syndicat ou CAPAC).

Conditions pour le droit aux allocations d’attente

ne plus être soumis à l’obligation scolaire et avoir atteint un certain niveau de formation ne pas être âgé de plus de 29 ans au moment de l’inscription comme demandeur d’emploi être de nationalité belge ou originaire d’un pays de l’Union européenne, ou bénéficier de l’égalité des droits en vertu d’un accord international avoir effectué le stage d’attente Obligations Le jeune est toujours demandeur d’emploi (acceptation de tout emploi convenable).

Il devra aussi se présenter au bureau de pointage 2x par mois, généralement le 3 et le 26 de chaque mois. Si le jour de pointage tombe un week-end ou un jour férié, il est reporté au jour suivant.

Une dispense de pointage peut être obtenue pour un entretien d’embauche ou une visite chez le médecin. Il présentera alors un document justificatif avec sa carte de pointage tout en étant tenu de se présenter au contrôle le premier jour de chômage suivant.

A la fin de chaque mois, le jeune devra remettre cette carte de pointage correctement remplie à l’organisme de paiement, qui en donnera une nouvelle pour le mois suivant.

Mutualité

Pour pouvoir bénéficier de la couverture soins de santé, le jeune chômeur devra s’affilier comme titulaire à une mutuelle au plus tard un mois après son stage d’attente.

 

Barème des allocation d’attente

en EUR/mois
Chefs de ménage € 854,88
Isolé de moins de 18 ans € 237,90
Isolé de 18 à 20 ans € 374,14
Isolé de 21 ans et plus € 607,36
Cohabitant de moins de 18 ans € 208,00
Cohabitant de 18 ans et plus € 332,02
Cohabitant de moins de 18 ans vivant avec un conjoint touchant une allocation sociale € 220,48
Cohabitant de 18 ans et plus vivant avec un conjoint touchant une allocation sociale € 354,12



Commentaires - 1 message
  • Il y a une erreur :

    - 233 jours pour les jeunes de 18 à 28 ans (26 ans non ?)



    Tum0r jeudi 3 décembre 2009 14:25

Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus