Enseignement spécialisé : types et formes

TYPES

L’enseignement spécialisé est organisé en 8 types. Chacun est adapté à un handicap ou une difficulté d’apprentissage particulier. L’enseignement primaire spécialisé propose les huit types. L’enseignement secondaire ne propose pas le type 8. Le maternel spécial ne propose pas les types 1, 5 et 8.

  • type 1 : arriération mentale légère
  • type 2 : arriération mentale modérée ou sévère
  • type 3 : troubles caractériels et/ou de personnalité
  • type 4 : déficience physique (handicap moteur)
  • type 5 : enfants malades (type organisé en milieu hospitalier)
  • type 6 : déficience visuelle (aveugles et malvoyants)
  • type 7 : déficience auditive (sourds et malentendants)
  • type 8 : dyslexie, dyscalculie, dysphasie

FORMES

L’enseignement spécialisé secondaire est organisé en quatre formes, de façon à prendre en compte le projet personnel de chaque élève.

  • Forme 1 : Enseignement d’adaptation sociale
    Vise une formation sociale rendant possible l’insertion en milieu de vie protégé.
  • Forme 2 - Enseignement d’adaptation sociale et professionnelle
    Vise à donner une formation générale, sociale et professionnelle pour rendre possible l’insertion en milieu de vie et/ou de travail protégé.
  • Forme 3 - Enseignement professionnel
    Vise à donner une formation générale, sociale et professionnelle pour rendre possible l’insertion socioprofessionnelle.
  • Forme 4 - Enseignement général, technique, artistique ou professionnel
    Correspond à l’enseignement secondaire ordinaire avec un encadrement différent, une méthodologie adaptée et des outils spécifiques.



Commentaires - 3 messages
  • je tiens à signaler que le type8 est un trouble instrumentaux, et d'apprentissage et non dyslexie, ... les dys font partis des trouble d'apprentissage

    ophelie7100 samedi 28 mars 2015 15:49
  • Bonjour , pour le trouble du spectre de l'autisme , vous l'orienterez vers quel type d'enseignement primaire , et quel forme au niveau secondaire ? Merci !

    AmbreMA mardi 12 janvier 2016 23:28
  • Comme un précepte de conclusions énormissime en thèse de connaissance non révélatrices d'un fondement la propre éducation de sa propre r***c*.
    Ce qui est bien avec l'autisme, c'est que ca n'avance pas avec toujours les mêmes doutes.

    frêne dimanche 12 août 2018 10:33

Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus