Enfin une réponse de la Wallonie pour le non-marchand

Enfin une réponse de la Wallonie pour le non-marchand

Suite à la crise politique qui traverse le pays depuis mai, le secteur non-marchand tourne au ralenti. Exit les accords prévus avec les anciens gouvernements, le secteur attend impatiemment de pouvoir reprendre les négociations avec les entités fédérées. La Wallonie, elle, n’avait toujours pas donné de réponse, malgré plusieurs courriers adressés au ministre-président, Willy Borsu.

Enfin une réponse pour le secteur non-marchand de la part de la Wallonie. Depuis la formation du nouveau gouvernement, le secteur attendait un retour du ministre-président Willy Borsus, sans succès. Ce dernier leur a finalement répondu et a prévu une rencontre le 12 octobre prochain. En ce qui concerne la Fédération Wallonie-Bruxelles, en revanche, c’est toujours le silence, malgré la promesse faite aux syndicats de reprendre les négociations prochainement.

La Wallonie sort du silence

Suite à un Communiqué de presse du front commun syndical, le gouvernement wallon est enfin sorti de sa torpeur. Le secteur refusait que le nouveau gouvernement, conformément à ce qui était écrit dans la Déclaration de Politique Régionale, ne s’engage pas sur les mêmes modalités que l’ancien. A savoir, « Le gouvernement précédent avait décidé d’attribuer des moyens budgétaires pour la concrétisation d’un accord social pluriannuel d’ici 2020. Concrètement, il s’agit de l’octroi de trois tranches cumulées de 10 millions à partir de 2018 pour atteindre 30 millions en 2020. » Suite à plusieurs courriers adressés fin août par le front commun, le gouvernement est enfin sorti du silence. Eric Dubois, représentant à la CGSLB, précise « Nous avons reçu une invitation pour une première rencontre le 12 octobre à 08H à l’Elysette...nous espérons évidemment avoir la confirmation des engagements pris par le Gouvernement PS - CDH ainsi que les montants libérés (10 Mio en 2018, + 10 Mio en 2019, + 10 Mio en 2020 soit 30 Mio € qui deviendront récurrents) comme précisé dans la DPR cet été par la nouvelle coalition. »

Et la FWB ?

La semaine dernière, Christian Masai, représentant du Setca, précisait avoir eu des contacts avec les autorités afin de reprendre les négociations au niveau de la FWB : « Nous sommes en attente, mais j’ai eu un contact avec le cabinet du Ministre Président qui m’a effectivement confirmé qu’il reprendrait l’initiative. On devrait peut-être avoir encore un retour pour l’initiative d’une réunion pour relancer la négociation ». D’après Eric Dubois, en revanche, il n’y a « Toujours pas d’invitation au niveau de la FWB... »

A suivre…

[A Lire]

- Où en est le non-marchand ?
- Tout est perdu pour le non-marchand ?
- La manifestation des travailleurs wallons du non-marchand approche
- « Grand succès » pour la manifestation du non-marchand
- 10 à 15.000 travailleurs du non-marchand dans les rues de Bruxelles
- Les infirmières seront présentes en nombre à la manif du non-marchand
- Le printemps du non-marchand démarre !
- Le secteur non-marchand, champion de l’absentéisme
- Nouvelle déception du non marchand à la Région wallonne
- Non-marchand : ça avance à Bruxelles !
- Non-marchand : 2e grande manifestation nationale ce 21 mars
- Le secteur non-marchand martèle : il veut un accord pour 2017
- Non-marchand : les syndicats fustigent le gouvernement wallon
- Le secteur non-marchand en a assez
- Pas de budget pour le non-marchand
- Le non-marchand n’a jamais été évalué à sa juste valeur



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.