APE : cinq nouveaux dossiers acceptés par la ministre de l'Emploi !

APE: cinq nouveaux dossiers acceptés par la ministre de l'Emploi !

Lors de la séance du 7 janvier 2020 de la commission du Parlement Wallon, la Ministre de l’Emploi Mme Morreale avait déclaré qu’aucune nouvelle demande d’APE ne serait traitée. Le mardi 21 janvier, elle revient sur ses propos. [Un article de monasbl.be]

Si la Ministre wallonne de l’Emploi Christie Morreale avait annoncé le mardi 7 janvier 2020 qu’aucun nouveau dossier de demande d’APE ne serait traité pour laisser l’administration « travailler de manière sereine à un projet de réforme plus solide possible sans que nous soyons pollués par des dossiers administratifs qui devraient être rentrés ». Ce mardi, en commission parlementaire, cette dernière est revenue sur ses propos.

- [A lire] : cdH, Ecolo, MR et PTB demandent des éclaircissements sur les aides APE

Pas un blocage, mais un filtrage

En effet, interrogée par la députée Alda Greoli (cdH) sur un potentiel « blocage » des dossiers relaté par la presse, la Ministre de l’Emploi évoque non pas un blocage, mais une sélection. Elle explique que « certaines décisions d’octroi ou d’extension de la subvention APE peuvent encore intervenir lorsqu’elles sont inscrites dans le cadre d’engagements pris par le Gouvernement à la suite d’accords-cadres ou de conventions ».

Pour Christie Morreale, il n’est pas question d’un blocage des dossiers mais d’une diminution des dossiers apportés à l’administration en charge des APE par le biais d’une sélection : tous les dossiers ne sont pas traités, seuls ceux qui correspondent à un accord-cadre, une convention ou un décret d’application peuvent espérer une réponse.

Elle ajoute que « les demandes portant sur les cessions-réceptions de points APE continueront d’être prises en compte et traitées », et que les 10.000 emplois déjà existants sont « sécurisés ».

Cinq dossiers traités dans le Non Marchand

Ainsi, elle annonce que des dossiers ont déjà été traités et ont reçu des réponses positives : 21 dossiers, dont 5 dans le secteur non-marchand et 16 dans le secteur des pouvoirs locaux. Elle ne donne pas plus de détails sur ces 5 dossiers, mais ajoute qu’un communiqué sera bientôt envoyé pour informer les employeurs concernés.

Une absence de communication en tort ?

... Lire la suite de l’article sur le site de monasbl.be



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus