Accord non-marchand wallon : les mesures sectorielles pour 2021

19/11/21
Accord non-marchand wallon: les mesures sectorielles pour 2021

Après plusieurs mois de travail et de concertations supplémentaires depuis la conclusion de l’accord cadre tripartite intersectoriel du secteur non-marchand wallon 2021-2024 du 27 mai dernier, le Gouvernement de Wallonie vient de donner son feu vert à la mise en œuvre des mesures sectorielles du secteur privé pour 2021. Au menu : création d’emploi, aménagement de fin de carrière ou encore revalorisation salariale.

Des mesures structurelles fortes ont été décidée pour les professionnels des secteurs concernés. On retrouve notamment la création d’emplois dans les Maisons de Repos et Maisons de repos et de Soins, les Maisons de Soins Psychiatriques ou encore au sein des Initiatives d’Habitations Protégées.

Des mesures d’aménagement de fin de carrière et des mesures de revalorisation salariale pour les services d’aide aux familles et aux ainés (SAFAS) ou dans le secteur du handicap font aussi partie des accords octroyés aux secteurs durement impacté par la crise sanitaire.

L’été dernier, le secteur public était, pour sa part, arrivé à un accord sectoriel portant sur l’année 2021 qui avait été validé par le Gouvernement. Les mesures visaient spécifiquement à une aide pour les institutions résidentielles du secteur public ainsi qu’à un support et des formations pour les services d’aide aux familles.

Un accord non-marchand de 260 millions d’euros

Pour rappel, le Gouvernement de Wallonie, à l’initiative de la Vice-Présidente, Ministre de l’Emploi, de la Santé et de l’Action sociale, Christie Morreale, les Administrations concernées ainsi que les Partenaires sociaux, syndicats et employeurs, s’étaient accordés sur la répartition et la ventilation par secteur de l’enveloppe historique de 260 millions d’euros à l’horizon 2024, (100 millions d’EUR en 2021, 150 millions d’EUR en 2022, 200 millions d’EUR en 2023 et 260 millions à partir de 2024) et ce, en pleine crise sanitaire pour revaloriser les métiers du secteur du non-marchand « social et santé ».

Cet accord non-marchand qui concerne 62.753 équivalents temps plein (47.000 pour le secteur privé et 15.753 pour le secteur public) doit permettre de rencontrer deux objectifs majeurs :

  • Revaloriser le personnel et améliorer leurs conditions de travail notamment en allégeant la charge de travail par des engagements complémentaires. Cela permettra également de susciter de nouvelles vocations notamment chez les jeunes ;
  • Aligner les barèmes du personnel des institutions wallonnes transférées à la suite de la sixième réforme de l’Etat sur les barèmes fédéraux des soins de santé.

- Lire aussi : Non-marchand wallon : 260 millions € pour engager du personnel et augmenter les salaires



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus