Des directeurs de l’enseignement spécialisé à la ministre Désir : "Nous sommes fatigués d’improviser"

Des directeurs de l'enseignement spécialisé à la ministre Désir:

Ce 7 septembre, en cette rentrée 2020, des directeurs d’écoles spécialisées ont adressé un courrier à la ministre de l’Education, Caroline Désir. Ils y livrent leurs inquiétudes pour l’avenir des élèves qu’ils encadrent depuis de nombreuses années dans le cadre des projets d’intégration. Voici la totalité de leur lettre envoyée à la mandataire politique de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

[DOSSIER]
- La ministre de l’Éducation répond à l’enseignement spécialisé
- Belgique : le grand retour en arrière pour l’inclusion scolaire

- [A lire] : Responsables d’ASBL, voici 4 conseils pour éviter le burn-out

Madame la Ministre,

Nous nous permettons, par la présente, de solliciter votre aimable attention par rapport à une série de difficultés que nous, directeurs d’écoles spécialisées, vivons en cette rentrée 2020.

Plusieurs annonces faites par le biais de circulaires nous font réagir et nous inquiètent pour l’avenir des élèves que nous encadrons depuis de nombreuses années dans le cadre des projets d’intégration.

La circulaire de rentrée 7689 du 19 août 2020 prévoit la suppression des intégrations temporaires totales. Par conséquent, à partir du 1er septembre 2020, les élèves en difficultés seront dans l’obligation d’intégrer l’enseignement spécialisé pour le 15 janvier au plus tard afin de pouvoir bénéficier d’un projet d’intégration permanente totale. Nous avons déjà connu cette situation il y a 30 ans, vos prédécesseurs se sont battus pour améliorer le dispositif avec succès. En le remettant en place, c’est une pénible régression que nous vivons.

Nous souhaiterions connaître précisément vos intentions pour assurer un enseignement de qualité à tous nos élèves en difficulté. Nous découvrons les missions des futurs pôles d’intégration dans les circulaires destinées à l’enseignement ordinaire alors que l’avis n°3 du Pacte pour un Enseignement d’Excellence annonce que pôle d’intégration sera attaché à une école d’enseignement spécialisé.

Nous vous demandons la mise sur pied urgente de rencontres ou autres tables rondes avec les directions des écoles d’enseignement spécialisé afin de vous expliquer le merveilleux travail accompli dans nos écoles d’enseignement spécialisé et de nous rassurer par rapport aux mesures annoncées dans la circulaire de rentrée 7689 le19 août 2020 sur la suppression des intégrations temporaires totales et la mise en place des PARI prévus en septembre 2021.

Avez-vous pris conscience de la mesure du travail accompli tant dans l’enseignement spécialisé que dans l’ordinaire ?

Que devons-nous répondre aux interpellations des parents inquiets, aux directions de l’ordinaire, et aux enseignants qui travaillent en collaboration avec nous dans le cadre de l’intégration ?

Nous avons besoin de réponses claires et précises pour nous préparer, pour informer nos membres du personnel, pour rassurer les parents. Qu’adviendra-t-il des élèves qui viennent de démarrer un projet d’intégration ? Seront-ils suivis toute leur scolarité ? Nous avons fait des promesses aux parents lors de l’inscription de ces élèves. Nous avons mis en place des partenariats avec les directions de l’ordinaire, les enseignants des écoles ordinaires, les PMS mais avant tout avec les élèves et à leurs parents.

Avez-vous pris conscience de la mesure du travail accompli tant dans l’enseignement spécialisé que dans l’ordinaire ? De nombreux élèves ont pu réintégrer un parcours scolaire avec succès grâce au travail accompli au sein des projets d’intégration. Les exemples sont nombreux.

L’enseignement spécialisé s’adapte en permanence, nous avançons malgré le manque de communication. Nous avons malheureusement pu constater que le réseau social Facebook semble devenir votre mode de communication privilégié : les enseignants, les parents ... reçoivent par ce biais des informations avant nous, les professionnels. Est-ce que cette situation est normale ?

L’enseignement spécialisé souhaite progresser malgré les informations de dernière minute, les sites qui ne sont pas mis à jour, les exigences de l’Administration, les complications administratives, etc.

Pensez-vous réellement qu’une direction de l’enseignement spécialisé pourra dégager du temps pour devenir un leader pédagogique ? Il s’agit pourtant une volonté du Pacte d’Excellence.

Avez-vous une idée du nombre d’heures de travail prestées pour offrir un enseignement de qualité ?

Faites-nous confiance

Nous sommes fatigués d’improviser, nous avons besoin de nous projeter et de comprendre la finalité des projets à venir.

L’enseignement spécialisé a changé. Nous vous demandons de faire confiance aux personnes de terrain pour construire un beau projet qui aidera TOUS les élèves. Les écoles d’enseignement spécialisé sont moins nombreuses mais elles sont le terreau de vos réformes.

Nous vous demandons de nous faire confiance, nous acceptons le changement et nous voulons collaborer pour obtenir le meilleur pour tous les élèves.

Nous voulons qu’un jour toutes nos écoles puissent afficher ce slogan :

Mon école EXTRA ordinaire !

L’ensemble des directeurs des 56 écoles d’enseignement spécialisé de l’enseignement libre. Avec le soutien du collège des directeurs de l’ordinaire et des parents.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus