Dispense pour reprise d'études

Dispense pour reprise d'études

Comme chaque année, l’ONEm publie sa brochure "Dispense pour reprise d’études".

Cette mesure permet aux chômeurs qui reprennent des études de garder leurs droits aux allocations tout en étant dispensés de devoir chercher un travail.

Ces études doivent être reconnues par la Communauté française et être d’un niveau équivalent ou supérieur aux études déjà suivies, ou relever de l’enseignement supérieur. Les cours doivent être suivis en journée durant la semaine.

Toutes les études ne donnent pas droit à la dispense. Il doit s’agir de formation préparant à un métier en pénurie. Dans la liste des métiers en pénurie (voir liste complète dans la brochure), se retrouvent notamment les professions d’infirmier, d’ergothérapeute, de kiné, d’instituteur maternel et primaire, de prof de math-français-sciences, de pharmacien...

La dispense est accordée pour la durée d’une année scolaire (vacances scolaires comprises). En cas de réussite, la dispense pourra être prolongée. Si l’étudiant ne suit pas régulièrement les cours, la dispense pourra être retirée.

Pour obtenir la dispense, il faut demander à l’organisme de paiement (syndicat / CAPAC) un formulaire C93, à faire remplir par l’école.

(photo : vox hominis)

Savoir plus :

Télécharger la brochure Zoom sur la dispense pour reprise d’études dans une profession en pénurie (PDF), sur le site de l’ONEm




Commentaires - 1 message
  • Ergo et kiné en pénurie... mais bien sur...

    Auré mardi 30 juin 2009 17:40

Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus