Le système Parking + pour les soignants à domicile refait surface

Le système Parking + pour les soignants à domicile refait surface

Le projet Parking + permet aux soignants qui interviennent directement au domicile de patients de bénéficier d’une place attitrée devant la porte des particuliers. Problème : cela fait plusieurs années que son fonctionnement n’est plus assuré. La députée bruxelloise Anne-Charlotte d’Ursel souhaite le relancer...

Une aubaine pour les soignants

Le projet Parking + donne la possibilité aux prestataires de soins (infirmiers à domicile, kinésithérapeutes...) de se garer devant le garage d’une personne ou devant un immeuble pendant la durée des soins. Les particuliers s’inscrivent et confirment leur participation en collant un auto-collant sur la porte de leur garage. Il déjà été testé en 2005 dans la commune d’Etterbeek avant d’être lancé et orchestré par une ASBL désormais inactive.

Ainsi, depuis quelques années, le projet stagne et n’est plus à l’œuvre. La députée bruxelloise Anne-Charlotte d’Ursel milite pour remettre le projet au goût du jour auprès de la ministre de la Mobilité, Elke Van den Brandt, et souhaite que Parking.Brussels en prenne la charge : “ Nous avons appris que ce projet était en stand-by depuis un an et demi. Plus personne n’assure aujourd’hui le suivi, la mise à jour des données ou la sensibilisation qui va de pair. Nous demandons à la Ministre de la Mobilité de pérenniser ce soutien aux professionnels de santé et d’en confier la gestion à Parking.Brussels et Bruxelles Mobilité pour un développement harmonieux. C’est une question de logique.”, a-t-elle déclaré à La Capitale.

- Lire aussi : Cri d’alarme des soignants, prestataires de l’Art infirmier (guidesocial.be)

Un avenir encore flou

Cela permettrait aux agents de ParkingBrussels de contrôler la validité des stickers et des cartes placés sur les véhicules des soignants en intervention et de sensibiliser la population à ce projet, notamment les personnes ayant un garage chez elles. Un système permettrait d’établir une carte interactive des places libres où peuvent stationner les soignants.

Cependant, la ministre de la Mobilité a certes loué la pertinence du projet mais ne s’est pas prononcée à propos de son avancée actuelle. L’occasion pour la députée Anne-Charlotte d’Ursel d’annoncer la déposition d’une proposition visant à promouvoir ce projet au Parlement pour accélérer sa remise en route.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus