Les banques alimentaires inquiètes à l’approche de l’hiver

Les banques alimentaires inquiètes à l'approche de l'hiver

Les banques alimentaires craignent une baisse de leurs denrées alimentaires pour cet hiver, alors que le nombre de personnes dans le besoin ne cesse d’augmenter.

Les magasins ne produisent plus autant d’excédents qu’avant la crise, ce qui a entraîné une baisse des denrées pour les banques alimentaires. Or, le nombre de personnes faisant appel à cette aide a sensiblement augmenté depuis la pandémie. Les banques craignent le pire pour la période hivernale.

- [A lire] : Covid-19 : appel aux volontaires pour aider les banques alimentaires

Un nouveau record

Depuis le début de la crise sanitaire, le nombre de personnes ayant recouru aux banques alimentaires a atteint un nouveau record. Cette année, 15% de la population belge, soit environ 200.000 personnes par mois, ont fait appel aux banques alimentaires. "Depuis la création des banques alimentaires, au milieu des années 1980, nous n’avons jamais atteint ces chiffres", affirme Jozef Mottar, administrateur délégué des banques alimentaires, au média RTBF. Or, les excédents des magasins ont diminué de 30% depuis la crise sanitaire. Heureusement, les banques ont pu jusqu’à présent compter sur l’aide financière de l’Etat, d’entreprises et de particuliers pour l’approvisionnement alimentaire.

La baisse des stocks pour la période hivernale

Selon la Fédération belge des banques alimentaires, depuis le début de l’année jusqu’à la fin du mois d’août, il y a eu un tiers en plus de nourriture distribuée par rapport à l’année passée pour la même période. Or, les denrées viennent à manquer : "Alors que la crise sociale se poursuit, les stocks commencent à diminuer", déclare M. Mottar à la RTBF. A l’approche imminente de l’hiver, une saison généralement chargée, les banques craignent un manque de stock alimentaire nécessaire pour subvenir aux besoins des personnes les plus démunies. “Malheureusement, depuis septembre, nous avons constaté une forte baisse de nos stocks, ce qui pourrait nous empêcher de répondre à la demande au cours de la prochaine période hivernale“, explique M. Mottar à la RTBF.

- [A lire] : Une nouvelle plateforme informatique pour la gestion de l’aide alimentaire



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus