Logopèdes et Covid-19 : adapter la profession à une nouvelle normalité

Logopèdes et Covid-19: adapter la profession à une nouvelle normalité

Dans la perspective de continuer à exercer leur profession pendant et après la crise du coronavirus, les logopèdes ont œuvré pour adapter et repenser la manière d’exécuter les soins. Une série de mesures, de dispositifs, permettant de faire face et de repenser la suite sont venues consolider le secteur face à cette crise.

Les logopèdes n’ont pas réellement été amenés à stopper leurs activités, il a été toutefois demandé de mettre en suspend les rendez-vous et les interventions non-essentielles pour garder efficient un service minimum pour les patients avec une urgence de type AVC par exemple. Cependant, depuis le 4 mai, il est de nouveau possible pour la profession d’exercer une activité complète, mesure qui a donc poussé le secteur à repenser ses pratiques.

La mise en place d’une plateforme numérique

Les associations professionnelles UPLF et ASELF ont conjointement donné naissance dès le début de la crise un dispositif en ligne permettant aux professionnels de continuer à exercer et à remplir leur mission auprès de leurs patients. Cette plateforme, réalisée en respectant les critères exigés par l’INAMI et qui porte simplement le nom de « Logopède.online », permet de mettre en contact les usagers ainsi que leur thérapeute via la vidéo-conférence. « Il s’agit d’un outil pour que le secteur puisse faire face à l’urgence ainsi qu’à la spontanéité de cette crise. Elle permet aux professionnels de rester en contact avec et seulement avec leurs patients », déclare Annabelle Duval, membre de l’Union belge des logopèdes.

Cet outil est sécurisé et crypté pour assurer la protection personnelle des patients et est également en accès libre total étant donné la réalité économique actuelle. L’utilisation de cet outil permettra l’ajout des patients, la planification des téléséances, l’envoi par mail d’un lien sécurisé pour démarrer les séances.

Cette plateforme inédite est surtout une réponse ponctuelle pour répondre à la nécessité du secteur.

Sortir progressivement du confinement

Les associations professionnelles mettent à la disposition des acteurs du secteur, les différentes recommandations d’usage respectant les mesures d’hygiène et de protection dans l’idée d’exercer en minimisant les risques lors de la sortie progressive du confinement. En effet les logopèdes exercent une profession très spécifique étant en face-à-face avec le patient pour pouvoir procurer les soins. Ces différentes recommandations, adressées aux professionnels, vont de l’organisation du cabinet, au matériel permettant la protection et la désinfestation des lieux , ainsi que les moyens de distanciation physique.

« Pour éviter la propagation, le secteur s’est organisé en mettant en place des directives à respecter pour pouvoir exercer le mieux possible. On ne sait en rien de quand cette crise va se terminer, alors il faut faire en sorte de pouvoir continuer notre travail tout en prenant en compte le facteur risque. Alors, à partir de là, les gestes barrières sont à respecter par le thérapeute mais également par le patient. Cela va bien sûr nous demander aussi de nous adapter thérapeutiquement à cette nouvelle normalité », indique Annabelle Duval.

Les différentes recommandations détaillent et essayent de répondre à un maximum de questionnement. Donnant un schéma-type d’organisation de séance dans le cabinet, mais également à domicile, donnant également des recommandations et des actions si le patient présente des signes de contamination. Annabelle Duval conclut : « Il va falloir qu’on se réorganise ça c’est sûr. Ça va nous demander beaucoup de réflexion, d’adaptation, mais il y a toujours des solutions. »

B.T.

[Sur le même sujet] :
- Coronavirus : les logopèdes peuvent désormais travailler à distance
- Covid-19 et psychomotricité : quand le corps en relation devient une menace



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus