Plan Cigogne III : anticiper le boom démographique

Plan Cigogne III : anticiper le boom démographique

Au cœur de ce Plan Cigogne, le cabinet du ministre de l’Enfance Jean-Marc Nollet répond à quelques questions sur le sujet.

Lire notre dossier : Boom des places d’accueil avec le Plan Cigogne III

Le Plan Cigogne III sera-t-il capable d’absorber les estimations du boom démographique ?

Notre attention s’est particulièrement portée sur cette poussée de natalité à venir. Notre objectif est d’anticiper les besoins. Ceci dit, il est très difficile de quantifier ces prévisions et puis, tous les parents ne cherchent pas une place d’accueil à temps plein pour leur enfant. Mais nos quotas ont été prévus pour être suffisants face au nombre de naissances annoncées d’ici 2022.

L’approche des élections coïncide avec le lancement de ce troisième plan…

Oui. Simplement parce qu’un plan de gestion se contracte pour 5 ans. Le dernier plan était arrivé à échéance, il était normal de le renouveler. Et puis, les structures sont prêtes à évoluer et la situation actuelle demande ces changements.

Les communes ont-elles un rôle particulier à jouer dans l’exécution de ce plan ?

Tous les acteurs sont essentiels. Les communes sont elles-mêmes des pouvoirs organisateurs de structures d’accueil. Et avant toute mise en place de projet, l’une des conditions pour ouvrir un lieu d’accueil de la petite enfance est d’obtenir un avis positif du collège des bourgmestres. Donc oui, elles jouent un rôle de première ligne.

Fanny Leroy

N’hésitez pas à participer, commenter et réagir sur notre site ou Forum.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus