Un escape game pour aider les soignants à lutter contre le Covid-19

Un escape game pour aider les soignants à lutter contre le Covid-19

Et s’il était possible de combattre le virus en s’amusant ? C’est ce qu’a tenté d’accomplir le Centre Hospitalier EpiCURA en proposant à son personnel soignant une partie d’escape game sur le thème des gestes barrières !

Face au rebond de l’épidémie, il est crucial de respecter les mesures sanitaires. C’est pourquoi le Centre Hospitalier EpiCURA a mis en place un escape game afin de sensibiliser les soignants et les résidents aux règles d’hygiène, avec le soutien financier du Fonds pour des Soins solidaires créé par la Fondation Roi Baudouin.

- [A lire] : Mesures sanitaires : “L’opinion du personnel de première ligne compte !”

“Il y a parfois un relâchement”

Au département infirmier du Centre Hospitalier EpiCURA, la directrice, Dominique Gainvorste, prend le plus grand soin à faire respecter les mesures sanitaires. Elle constate toutefois que malgré les nombreuses campagnes sur les règles d’hygiène des mains, les infections manuportées continuent de se transmettre dans les établissements de soins.

Ainsi, “l’ensemble du personnel connaît les gestes barrières, mais il y a parfois du relâchement dans les unités de soins. La distanciation sociale impose la présence de trois personnes au maximum dans une pièce. Pourtant, il n’est pas rare d’observer que cinq personnes y prennent leur repas sans masque”, explique-t-elle dans un article du site de la Fondation Roi Baudouin. De même, il arrive parfois qu’une infirmière oublie de se laver les mains après des soins auprès d’un patient. Bien qu’involontaire et souvent due à la surcharge de travail, cette distraction peut coûter cher.

Le jeu comme outil d’apprentissage

C’est pour éviter des répercussions graves que la directrice a fait appel à l’entreprise Game Spirit. Selon elle, l’escape game “est un bon moyen pour sensibiliser le personnel et les résidents aux risques du non-respect des règles d’hygiène. C’est une manière novatrice et très efficace de relâcher le stress par un moment ludique.”

Geoffroy Simon, expert en jeu d’entreprise et formateur ludique, en est le game designer. Pour lui, l’aspect ludique de l’exercice est essentiel : "Cette formation aux règles d’hygiène doit s’assimiler à un réel moment de plaisir. Fini le temps où on imposait aux participants de se déplacer, avec des pieds de plomb, dans une salle où on les abreuve de PowerPoint", insiste-t-il dans l’article de la Fondation Roi Baudouin.

En outre, l’activité ne représente pas seulement un moyen de se détendre. C’est aussi un outil pédagogique à part entière. En effet, comme l’explique Nathalie Zandecki, experte en management de la qualité et spécialiste en sciences et techniques du jeu, on retient plus d’informations (80 à 90%) en étant impliqué dans le processus d’apprentissage, sous la forme d’un jeu par exemple, que lors d’une formation classique (10%). Cela concerne d’autant plus le personnel soignant des maisons de repos et de soins qui est plutôt jeune (entre 20 et 40 ans) et favorable aux pédagogies innovantes.

Comment et pourquoi adopter ce jeu en temps de crise ?

Un escape game, c’est quoi ? Le principe est simple : un certain nombre de personnes sont coincées dans une pièce et ont en général une heure pour en sortir. Pour cela, elles devront résoudre toute une série d’énigmes pour trouver des objets, ouvrir des portes secrètes, enclencher des mécanismes et avancer vers la sortie.

L’exercice vise à sensibiliser les membres du personnel et les résidents des maisons de repos aux risques encourus en cas de non-respect des mesures d’hygiène. Comment donc adapter cette activité aux enjeux sanitaires ? Voilà la réponse de Geoffroy Simon : "Imaginons un scénario qui relève, au cours du jeu, les différences traces laissées par les participants. Ceux-ci vont alors prendre conscience des empreintes qu’ils ont abandonnées, du masque qu’ils ont oublié de porter, et adopter de nouvelles attitudes pour éviter ces comportements et neutraliser leurs conséquences. Le jeu va leur permettre d’ancrer toutes ces expériences dans leurs gestes professionnels."

Cette méthode de jeu à caractère humain procurera aux travailleurs des bienfaits à plusieurs niveaux : l’activité leur offrira un moment de répit, enrichira leurs connaissances et renforcera la cohésion au sein des équipes. Par ailleurs, cet outil peut être réutilisé pour d’autres situations.

- [A lire] : Union4U : nouveau syndicat bruxellois pour le personnel soignant



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus