Wallonie : 800 nouvelles places d'accueil de jour

09/05/22
Wallonie : 800 nouvelles places d'accueil de jour

Le jeudi 5 mai, le gouvernement wallon a validé le résultat d’un appel à projets pour créer plus de 800 places d’accueil de jour pour les personnes isolées ou sans-abri. Un montant total d’un million d’euros financera les projets, qui pourraient recevoir des fonds supplémentaires selon leurs capacités d’accueil ou l’attention portée au public féminin.

Le Gouvernement de Wallonie a fait de la lutte contre les inégalités et la pauvreté une priorité de cette législature. Dans ce contexte de crises multiples qui fragilisent davantage les personnes les plus fragilisées et sur la proposition de la Vice-Présidente, Ministre de l’Action sociale, Christie Morreale, le Gouvernement vient de marquer son accord sur le résultat d’un nouvel appel à projets d’un montant d’un million d’euros visant à créer et renforcer plus de 800 places, en accueil de jour, pour des personnes en situation de grande vulnérabilité, telles que des personnes sans-abri, mal logées ou isolées.

Un appel à projets d’un million d’euros

 Lire aussi : "Les SDF risquent de faire partie des oubliés de la crise sanitaire"

En 2021, la Ministre Morreale avait déjà soutenu des projets pilotes pour renforcer l’accompagnement en journée des personnes fragiles. Un premier appel à projets destiné à soutenir différents opérateurs wallons actifs dans l’accueil de jour avait été lancé pour un montant de 600.000 euros. 16 opérateurs avaient été financés dans ce cadre.

Afin de pérenniser les projets mis en place en 2021 et de permettre aux opérateurs qui n’auraient pas eu l’occasion de rentrer dans cette dynamique de soutien, un nouvel appel à projets de 1.000.000 euros a été lancé et vient d’être attribué.

 Lire aussi : SDF : l’impact du Covid-19 sur le rôle des centres d’accueil

Les lauréats sont connus

22 opérateurs ont été sélectionnés et pourront très prochainement accueillir davantage de personnes sans-abri, mal logées ou isolées par jour. Chacun des projets sera financé à hauteur de 40.000 euros maximum. Une majoration de 10.000 euros sera toutefois octroyée si le projet permet d’accueillir plus de 50 personnes par jour ou si l’opérateur développe des mesures spécifiques pour renforcer l’accessibilité du public féminin.

En parallèle de cette nouvelle action, des dispositions décrétales et réglementaires sont en cours de finalisation pour fixer un cadre légal propre aux accueils de jour destinés aux personnes en situation de précarité.

 Lire aussi : Ancien SDF, l’éducateur de rue écrit un livre pour les futurs travailleurs sociaux



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus