L’IPPJ de Wauthier-Braine en colère : arrêt de travail de 24 heures !

L'IPPJ de Wauthier-Braine en colère: arrêt de travail de 24 heures !

Le personnel de l’institution publique de protection de la jeunesse de Wauthier-Braine n’est pas content et le fait savoir ! Suite à une assemblée générale qui s’est tenue ce mardi, les travailleurs de l’IPPJ ont décidé de mener un arrêt de travail durant 24 heures à partir de ce jeudi 22 août dès 6 heures du matin, a annoncé la CGSP Amio.

[DOSSIER]
- "Stop ! Ces deux cas psychiatriques n’ont pas leur place en IPPJ !"
- Jeunes incasables : Madrane appelle les ministres à collaborer

"Les difficultés rencontrées par le personnel travaillant dans les institutions publiques de protection de la jeunesse sont nombreuses. Ne prenons comme exemple que la lenteur pour le remplacement des agents, les normes d’encadrement ou encore les promesses non tenues par l’administration,...", a dénoncé la CGSP Amio.

Pour le syndicat, l’IPPJ de Wauthier-Braine doit, en plus, faire face à la prise en charge de deux jeunes ne dépendant pas de l’aide à la jeunesse. Ils présentent des troubles comportementaux sévères et, pour certains, d’handicaps profonds ne permettant pas d’effectuer un travail correct. "Le nouveau code de l’aide à la jeunesse est certes mis en place, mais la réalité de terrain n’est malheureusement pas encore prise en compte", alerte-t-elle.

De la maltraitance institutionnelle...

Le personnel spécialisé, comme les psychologues et les pédopsychiatres, sont dépourvus de moyens. Un rapport indique clairement que ces jeunes n’entrent en aucun cas dans des projets institutionnels et que leur maintien en IPPJ équivaut à de la maltraitance institutionnelle !

"Nous avons interpellé Bernard De Vos, le délégué général aux droits de l’enfant. Mais notre courrier reste aujourd’hui sans réponse…", rajoute la CGSP Amio.

Face à cette situation, le front commun syndical a déposé la semaine dernière un préavis d’actions. Vu le manque de réaction de l’administration, le personnel réuni ce mardi en assemblée générale a décidé de cesser le travail pour 24 heures, de ce jeudi 22 août dès 6 heures au vendredi 23 août à 6 heures.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus