L’outil des infirmiers de rue pour aider les sans-abris cet été

L'outil des infirmiers de rue pour aider les sans-abris cet été

L’ASBL « infirmiers de rue » a publié depuis quelques jours sa nouvelle carte interactive. Celle-ci indique les points d’eau potable dans la ville de Bruxelles pour permettre aux citoyens, à ceux qui (sur)vivent dans la rue, de trouver un endroit où prendre soin d’eux et s’hydrater.

L’eau est un besoin vital. Aujourd’hui, fini de chercher à l’aide d’un bâton ou d’une pendule la formidable ressource bleue. L’ASBL « infirmiers de rue » nous facilite la tâche de sourcier depuis quelques années grâce à sa carte indiquant les différents points d’eau.

- [A lire]  : "Infirmiers de rue" débarque à Liège

L’eau comme dignité

L’été a commencé et il faut le dire, on le ressent. La température va monter cette semaine en raison d’un vent venu du Sahara ainsi que du réchauffement climatique. De quoi s’inquiéter pour les personnes rencontrant des problèmes de santé, pour les personnes âgées, les personnes démunies mais également pour tout un chacun. L’association « infirmiers de rue » lutte contre le sans-abrisme, convaincue de pouvoir y mettre fin. Pour cela, elle souhaite se positionner en tant que pierre angulaire entre les associations, les politiques et ses propres actions pour aider les personnes les plus démunies tout en sensibilisant le public. Elle souhaite mobiliser la société civile pour trouver des solutions durables et concrètes. Différents leviers sont exploités comme la création de logements, la reconnaissance en tant qu’individu des personnes sans-abris. Mais surtout, les infirmières et infirmiers de rue pensent que l’approche par l’hygiène est fondamentale à la réinsertion, à la prévention des maladies et qu’elle est un facteur essentiel de la dignité humaine. C’est donc dans cet esprit que l’association lance de nouveau cette année sa carte interactive.

- [A lire]  : Sans-abrisme : "Un manque de moyens et de ressources humaines !"

Une carte aux trésors

Pour la neuvième année, l’association « infirmiers de rue » publie sa carte interactive destinée principalement aux personnes dans un grand besoin, celles qui subissent l’abandon sanitaire et hygiénique de la rue. Bien souvent on ne voit en eux qu’une image, oubliant ainsi leurs voix. L’asbl a construit sa lutte sur cette base, redonner de la dignité, un visage à ces « clochards célestes », comme les appelait l’auteur Kerouac, et cela passe par l’hygiène ainsi que par la ressource naturelle la plus universelle.

Pour cette année 2019, le plan a été entièrement révisé et mis à jour. Les bénévoles de l’association ont inspecté et photographié toutes les fontaines et toilettes avec la collaboration de l’ASBL Zero Waste Belgium et différentes communes bruxelloises. Le plan doit permettre aux sans-abris, mais également à l’entièreté de la population, d’avoir un repère rapide sur le point d’eau le plus proche. L’association constate également que de nouvelles toilettes accessibles aux femmes ont été installées, prenant donc en compte le fait que de plus en plus de femmes se retrouvent dans cette situation. « Fait remarquable en ce qui concerne les toilettes, la majorité des nouvelles installations sont accessibles aux dames (3 toilettes pour dames supplémentaires dans le pentagone et 6 toilettes pour dames supplémentaires en dehors de celui-ci). » précise l’association dans son document de présentation.

L’accès à l’eau potable est un élément de dignité, de salut sanitaire, et nous permet d’évoluer dans une société moderne. L’association par cet acte offre un plan, un plaidoyer pour la dignité de la lutte contre la rue.

B.T.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus