Le refinancement de l'enseignement aura bien lieu

Un partage de gâteau équitable

Suite aux accords de la Saint Boniface (entre PSC et partis de la majorité) et au décret de la Saint Polycarpe qui permet de concrétiser le premier, les moyens de fonctionnement de l’enseignement et les bâtiments scolaires de tous les réseaux seront renfloués en Communauté Française.

L’argent disponible sera partagé en fonds de réserve pour les générations futures, la revalorisation des profs, et à l’enseignement en général.

Le refinancement se doit de profiter à tous les réseaux. Les frais de fonctionnement des écoles libres et officielles seront progressivement rattrapés selon les droits établis par le Pacte scolaire. Parallèlement, l’obligation d’inscription de l’élève par l’école est renforcée, ainsi que la gratuité. De plus, les écoles libres devront davantage soumettre leurs comptes à des contrôles.

Les écoles de la Communauté recevront, elles, une somme équivalente aux avantages sociaux (piscine, garderie, etc.) accordés aux deux autres réseaux par les pouvoirs locaux.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus